Vacances en couple : bonheur ou galère ?

Dans cet article, je vais te parler des vacances en couple. Pour toi, est-ce le bonheur ou la galère ? J’ai envie d’aborder les 2 facettes : celle qu’on voit dans les magazines, à la télévision, où tout est beau et merveilleux… et la facette de la réalité de beaucoup d’amoureux, qui n’est pas aussi douce et merveilleuse. Posons le cadre : c’est l’été, le soleil est là, au-dessus d’une mer turquoise, dans ta main un cocktail bien frais, tu es en bikini, les corps se dévoilent… Ton partenaire et toi êtes au top là, non ? Non, tu ne te reconnais pas ? Oh, vraiment ? Je n’ai pas décrit ta relation de couple, là, avec des désirs et la libido on fire, parce que c’est l’été ? Oh… Je ne comprends pas… Non je déconne : bien sûr que si, je comprends. 😉 Bien que sûr que « soleil, bikini, on fait l’amour tous les jours sur la plage », ça ne concerne pas tous les couples ! Il y a des amoureux pour lesquels c’est le cas, et c’est heureux ! Mais pour d’autres, peut-être pour ton partenaire et toi, c’est plus compliqué. Dans ce cas, comment réussir ses vacances en couple ? Je te propose des pistes de réflexions et des conseils.

Vacances en couple : bonheur ou galère ?

À mon sens, il y a 2 grandes catégories de vacances en couple. Il y a des gens, des couples, pour lesquels l’été est vraiment ressourçant. J’en parlerai brièvement parce que nous sommes très contents pour toi si c’est ton cas… mais, du coup, je ne pense pas que tu aies vraiment besoin de moi 😉 Il y a les autres, pour lesquels l’été, les vacances, ça engendre de l’appréhension. Je vais en parler un peu plus longuement. Si c’est ton cas : j’ai des conseils à t’apporter pour prendre soin de ton couple pendant cette période !  

L’été et les vacances en général, c’est un moment propice pour se ressourcer pour beaucoup de personnes, pour beaucoup de couples. Plein de facteurs viennent faire du bien à nos relations amoureuses pendant cette période. J’insiste un peu quand même là-dessus parce que, même si effectivement ton couple va bien, je pense que l’été peut vraiment être un moment dont il faut tirer profit pour faire du bien à ta relation, pour prendre soin de ton couple. Je t’invite à mettre de la conscience là-dedans, au lieu de juste te dire « ouai c’est l’été… ». Non non : l’été, c’est particulier. Il y a plein de belles choses qui viennent renforcer, ressourcer ta relation : appuie-toi dessus. Prends conscience de ce qu’il se passe pour ton couple l’été. Mets ça en valeur !

Si tu fais partie de ceux qui appréhendent les vacances en couple : je te rassure, toi aussi, malgré tout, tu peux trouver des moyens de profiter de cette période particulière pour prendre soin de ton couple. Par ailleurs, peut-être que les vacances engendrent des tensions dans ton couple, mais qu’à toi, le soleil te fait du bien et c’est important de le souligner et d’en profiter également ! 😉

Voyons en détails ces 2 facettes de l’effet des congés d’été sur les relations amoureuses.

Les amoureux qui profitent complètement de l’été

Ce qui fait du bien à nos couples pendant l’été, c’est souvent qu’il y a un autre cadre. Pour ceux, évidemment, qui ont la chance de pouvoir s’aérer, partir en vacances ailleurs : le couple se retrouve dans un lieu inhabituel. C’est différent de la routine. Tes yeux et tes sens de manière générale découvrent un autre univers et apprécient cela. Cela met en éveil, cela stimule ton corps. Même si ton partenaire et toi ne partez pas en vacances, peut-être que, comme beaucoup de couples, quand il fait beau, vous en profitez pour voir autre chose, le temps d’une soirée ou d’un week-end. Bases de loisirs, rivières, lacs, etc. : il y a sans doute des activités que tu pratiques pendant l’été, que tu ne fais pas forcément le reste de l’année. Cela stimule ton corps, cela stimule ta créativité, ton envie de découverte… Bien évidemment, ça a aussi un impact sur ta relation de couple.

Rentre aussi en jeu le fait qu’il n’y a pas de travail. Souvent, aussi, on change de rythme : généralement, il ralentit. Lors de tes vacances en couple, tu prends ton temps. Même au travail, beaucoup de secteurs voient leur activité baisser. Pas tous, bien sûr, j’ai une pensée pour tous ceux qui voient leur activité décuplée pendant l’été ! 😉 Mais pour beaucoup de secteurs : il y a moins de clients, moins de monde, moins de fréquentation, etc. Il n’y a pas de mystère : les gens sont en vacances, donc il y a souvent une baisse d’activité.

Ce qui fait du bien, également, je le rappelle : c’est le soleil ! Le soleil, avec ses petits shots de vitamine D, ça fait du bien ! Ça apaise, ça ressource.

Enfin, souvent, l’été, ce qui permet de prendre soin de son couple, c’est la possibilité de faire plus d’activités ensemble, en amoureux. Si vous êtes en vacances à 2 : prenez le temps de faire des activités à 2, de faire des découvertes à 2. Prends le temps, avec ton partenaire, d’aller plus souvent que d’habitude au restaurant, de faire des pique-niques, de vous baigner, etc. Toutes ces activités-là, ce sont des stimulations corporelles, des stimulations de sens. Ça peut vraiment être l’occasion de faire des choses à 2. Si ton couple va bien : mettez de la conscience dans tout ce que vous allez faire ensemble et qui va venir « remplir votre réservoir couple ».

Ça, c’était pour les couples qui vont bien : bonnes vacances ! Bel été à vous ! 😊

Les partenaires qui ont du mal à tirer le meilleur des congés

Les raisons sont variées

Maintenant, je prends le temps de parler des couples pour lesquels l’été est plus une appréhension qu’autre chose. J’ai réalisé un sondage sur mon compte Instagram (Abonne-toi si tu désires participer aux sondages, proposer des idées de sujet pour mon podcast, etc. !), en demandant quelles difficultés vous rencontrez pendant vos vacances en couple. J’ai trouvé vos réponses hyper intéressantes ! De nombreuses m’ont confirmé que les vacances, ce n’est pas « bikini, soleil et libido on fire » pour tout le monde. Dans les réponses que vous m’avez amenées, il y a à la fois des points extrêmement variés, et à la fois de nombreux éléments qui se rejoignent. Du coup, je trouve ça intéressant !

Les enfants représentent un sujet fréquent

On m’a souvent interrogée ainsi : « Avec ou sans enfant ? » C’est drôle, car parfois on m’a dit : « ça ne sera pas des vacances, ça ne sera pas reposant car on sera H 24 avec les enfants et du coup, on ne fera QUE s’occuper des enfants ». Les enfants rendent alors plus difficiles et moins accessibles les temps réservés au couple. Mais on m’a aussi répondu : « les enfants ne seront pas là, donc on va s’ennuyer ». Ça, c’est un sujet hyper intéressant.

Le cas des couples devenus uniquement parentaux

Si tu es dans cette 2nde situation, je t’invite à prendre un temps de réflexion. Cette impression que c’est un peu mort, plus mou quand les enfants ne sont pas là, c’est quelque chose que j’observe souvent quand un couple devient essentiellement un couple parental, quand on reste parce que les enfants sont là, même si ce n’est plus fluide, plus très intéressant. Quand on glisse vers un couple exclusivement parental, si la raison d’être du couple, ce ne sont plus que les enfants, alors effectivement, quand les enfants sont chez papy et mamie ou en colo, tout ça est vide de sens, un peu mort. Si tu es dans cette situation, il est important d’en prendre conscience. Si le fait d’être un couple uniquement parental ne correspond pas à votre envie, il peut s’agir d’un signal qu’il y a peut-être quelque chose à travailler pour réveiller l’autre aspect du couple, le couple amoureux.

L’absence d’échappatoire entraîne des tensions

Autre élément qui est souvent revenu dans vos réponses sur vos vacances en couple un peu galères, c’est le fait que les congés riment avec « plus de temps ensemble »… et donc avec : « plus de tensions, plus de disputes, plus de sujets de désaccord, plus de crispations ». Il n’y a plus l’échappatoire du travail. Combien de couples se prennent la tête le matin au petit dèj’, puis vont travailler et là : « ouf, je vais au boulot donc je vais pouvoir avoir mon sas de décompression ». Le fait de ne pas se voir pendant plusieurs heures, ça permet de faire redescendre la pression. Si tu es dans un couple sous tension, dans un couple en crise, alors le travail te permet sans doute de te calmer. Tu en as sans doute besoin pour te « recharger » avant d’affronter, le soir, les tensions dans ta relation. Pendant les vacances, il n’y a plus d’échappatoires, il n’y a plus de soupapes de décompression. Si tu es dans cette configuration-là :

  • Ne reste pas comme ça ! Des choses sont possibles, faites-vous aider, faites-vous accompagner. Ne reste pas dans un couple en crise ou en tension : il existe des moyens pour sortir de ça.
  • Recrée l’échappatoire. Prends conscience que le travail est une échappatoire, un espace de décompression et essaie de trouver autre chose : une heure pour marcher, un moment avec d’autres amis… En prenant conscience que c’est de ça dont tu as besoin, tu pourras le mettre en place pendant les vacances.

Vacances en couple galère : comment faire ?

Comme je le disais au début : le fait que les vacances en couple riment avec galère, c’est multifactoriel. Vos réponses à mon sondage sur ce sujet partaient dans tous les sens. Il existe autant de raisons possibles que de couples, autant de difficultés possibles que de couples. Je vais essayer d’apporter une réponse générale, pour te donner des pistes, des idées à mettre en place, si tu appréhendes les congés d’été avec ton amoureux.

Se concentrer sur le moment présent

Ça marche pour les vacances, mais ça marche aussi de manière générale : concentre-toi sur ce que tu vis maintenant. Quand on se sent mal dans une relation de couple, 80 % du temps, ça ne correspond pas à ce qu’on vit, mais à ce qu’on se raconte. Je le vois bien, en tant que thérapeute de couple. Je croise régulièrement des personnes qui vivent quelque chose d’assez sympa, mais qui, quand on leur demande comment ça se passe au quotidien, répondent : « Oui bon, nan au quotidien, on ne se dispute pas tous les jours, ça se passe bien. », ou « Oui, effectivement, au quotidien ça se passe bien, avec les enfants, ça se passe bien. » Mais, malgré tout : « C’est insupportable, c’est insupportable, c’est insupportable ». Tu vois ce que je veux dire ? Je retrouve souvent ça : il y a ce que tu te racontes, qui vient remplir et nourrir ton cerveau, et puis il y a ce que tu vis. Si tu as envie de passer des vacances agréables : concentre-toi plus sur ce que tu vis et moins sur ce que tu te racontes.

Bien évidemment, je ne te conseille pas de faire l’autruche et de mettre de côté ce qui ne va pas de manière indéfinie. Mais tu peux décider du moment où tu te penches sur cela ! Essaie de te dire : « OK, là c’est l’été, j’ai envie de profiter de mes vacances en couple. J’ai envie de passer un été agréable, sans prises de tête au quotidien, donc je vais m’attacher à ce que je vis au quotidien, dans le présent. Le reste, je décide d’y penser en septembre, de m’y consacrer à la rentrée. » C’est tout à fait possible d’essayer de reprendre le contrôle sur ce que tu te racontes, pour te recentrer sur ce que tu vis là, maintenant.

Observer sa relation de couple si c’est opportun

D’ailleurs, ce mécanisme de focus sur ce que tu vis en ce moment est hyper intéressant pour faire un bilan, car oui, cette situation peut aussi être l’occasion de faire le point. À ce sujet, il y a 2 écoles :

  • Il y a des gens qui se disent « non là, c’est l’été, je n’ai pas envie de me prendre la tête » et c’est OK. Ne te blâme pas, tu en as bien le droit, il n’y a aucun problème.
  • D’autres personnes se disent que « OK, là, c’est l’été, on sera 24/24 ensemble… Et si c’était le moment pour vraiment regarder ce qu’il se passe ? Si c’est galère en vacances, galère à la maison, alors c’est peut-être le moment de faire quelque chose ». Ce peut être une période d’observation de ta relation de couple et c’est OK, tu as le droit de ça aussi.

Là est mon message : peut-être que tu as besoin d’être dans une phase d’observation. « Est-ce que la relation que je vis est la relation que j’ai envie de vivre ? Est-ce que ça ressemble à ça un couple amoureux comme j’en ai envie ? Est-ce qu’une relation de couple comme je la désire est celle que je suis en train de vivre ? » Tu as le droit d’avoir besoin de cette observation pendant tes vacances.

Se demander si c’est cyclique ou ponctuel

Enfin, la dernière question que je t’invite à te poser, qui peut être très pertinente, c’est : est-ce que ce que tu vis est cyclique ? Ou bien, est-ce tout le temps ? Car oui, oui, il faut se le dire : pour beaucoup de couples, les vacances sont compliquées. Mais ça ne veut pas forcément dire que la relation de couple est compliquée. Ça ne veut pas forcément dire qu’il y a un problème. C’est le même sujet que le télétravail. Au premier confinement, de nombreux couples sont venus me voir en me disant : « Au secours Lucie, le télétravail a révélé que notre couple est merdique. Le télétravail a révélé que notre couple est mort. » Non : le télétravail a révélé que ton couple n’est pas fait pour le télétravail, c’est tout. Ce n’est pour ce rythme que tu as signé. 😉 C’est important de se le rappeler ! Quand on se met en couple avec quelqu’un, si on travaille, on signe pour se voir un peu le matin, un peu le soir, les week-ends et les vacances. Et là, vous vous êtes retrouvés à vous voir H 24, tout le temps… Ce n’est pas la même chose ! Pour beaucoup de couples, se voir un peu le matin, un peu le soir, les week-ends et les vacances, ça passe crème, c’est fluide. Cet équilibre trouvé dans le fait de passer beaucoup de temps au travail (Ça fait du bien !) et de passer un peu de temps dans le couple (Ça fait du bien aussi !), plein d’amoureux s’en contentent et kiffent vivre comme ça ! Pour ces couples, se voir H 24, ce n’est pas possible. Tout comme il y a plein de couples qui disent qu’ils adoreraient travailler ensemble, monter leur boîte ensemble et être 24/24 ensemble… Mais il y en a aussi plein de couples qui ne sont pas du tout là-dedans, pour lesquels ce serait insupportable de bosser ensemble, de devoir prendre des décisions ensemble toute la journée, d’être ensemble toute la journée ! Plein de couples ne le supporteraient pas et ça ne veut pas dire qu’ils ont des problèmes, ça ne veut pas dire qu’ils s’aiment moins. Ce ne sont pas des couples moins bien, non. C’est juste que leur fonctionnement, leur manière d’être bien ensemble est sur une autre temporalité, et c’est OK. Donc, si les vacances en couple, c’est compliqué, si le fait d’être 24/24 ensemble, c’est compliqué : demande-toi si c’est cyclique. Est-ce que ça n’arrive que pendant les vacances et que le reste de l’année, ça fonctionne bien ? Si ton couple est heureux, équilibré, stable, sain, mais qu’il y a 2 semaines dans l’année qui sont un peu plus tendue… J’ai envie de dire : s’il y a un équilibre, il n’y a pas forcément besoin de refaire le monde et de se poser plein de questions. Après, si vous avez envie de le travailler pour que ce soit plus souple et plus agréable pendant les vacances : bien sûr, il y a des possibilités. Mais, si ce n’est pas la fin du monde pour vous : ne vous mettez pas la rate au court-bouillon en vous disant qu’il y a un problème.

Prendre conscience que chaque couple a son équilibre

J’insiste : est-ce que ce que tu vis est cyclique ? Est-ce que ça se répète chaque été et puis qu’après tu reprends tes bonnes habitudes en septembre, à la rentrée ? Tu reprends le boulot, il reprend le boulot et vous retrouvez votre équilibre ? J’aime bien insister sur cette notion d’équilibre. Le couple, c’est ça : équilibre, perte d’équilibre, équilibre, perte d’équilibre. Cela se voit bien avec l’arrivée des enfants : vous étiez 2, vous basculez à 3. Il y avait un équilibre, une troisième personne arrive, il y a une phase de déséquilibre, avant de retrouver un équilibre à 3. C’est la même chose pour les vacances en couple : il y avait un rythme de vie à la maison, avec la vie professionnelle, boum, changement de rythme, autre lieu, autre cadre : il y a un nouvel équilibre à trouver. C’est OK d’avoir un peu de mal à le mettre en place ! 😉

J’espère que cet article t’aura fait du bien ! J’avais envie d’apporter une touche de bienveillance quant à ce sujet des vacances en couple. Récapitulons : quand les congés d’été avec ton amoureux, c’est la galère, tu peux essayer de banaliser : c’est peut-être juste pendant les vacances ? Si ce n’est pas juste parce que c’est les vacances : as-tu envie de t’y intéresser ? Ou est-ce que tu as envie de t’y intéresser plus tard, afin de profiter malgré tout de cette période, auquel cas sache que tu as le pouvoir de décision là-dessus. Si tu as envie de pouvoir être dans une phase d’observation de ton couple pendant les vacances, c’est très bien, c’est une très belle idée. Si tu as envie de laisser cette observation pour septembre, c’est une très belle idée aussi ! Si tu as besoin d’autres conseils de thérapeute de couple : je suis à ta disposition ! N’hésite pas non plus à m’envoyer un mail ou un message via Instagram, pour me dire de quoi tu as envie que je parle à la rentrée ! D’ici là, je compte sur toi pour prendre soin de toi et prendre soin de ton couple.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *