Prendre soin de son couple grâce à l’art et aux sens

Spontanément, tu pourrais penser que je me suis perdue si je te dis que, dans cet article, je vais échanger avec toi autour des arts et du couple. Non, rassure-toi. J’aimerais que nous abordions ensemble ces sujets parce que je pense que les mettre en lien peut avoir des conséquences intéressantes, tant pour prendre soin de son couple que pour raviver sa sexualité. Je te propose mon point de vue de thérapeute de couple, avec un préambule et 3 idées concrètes à tester avec ton partenaire pour ramener les sens à leur juste place dans ta vie. 

Les arts pour apporter du plaisir aux sens

Les arts… Qu’y a-t-il derrière le monde des arts ?  Qu’est-ce que c’est, un art ? Quand on parle d’art, on pense souvent, par exemple, à la musique. C’est d’ailleurs en échangeant avec une cliente sur Instagram, autour de l’importance de la musique dans son couple, que j’ai eu envie de parler des arts et de la puissance des arts dans une relation amoureuse. Pour le couple de cette cliente, c’est la musique qui est importante. Mais il n’y a pas que la musique ! Il peut aussi s’agir des arts visuels, comme la peinture, ou des arts manuels. Chacun mettra sa définition sur le mot « art ». En ce qui me concerne : un art est quelque chose qui fait appel à nos sens, avec une volonté d’apporter du plaisir à nos sens. Cuisiner des pâtes au beurre, par exemple, ou cuisiner un plat hyper simple et classique : certes, ça fait appel à tes sens. Mais il n’y a pas de recherche comme lors d’un repas gastronomique, où tes papilles éclatent, s’envolent.

La différence vient de l’intention qu’on met derrière. De la même manière, lorsque je dessine avec mon enfant de 4 ans, je n’y mets pas la même intention qu’un peintre qui crée une œuvre d’art. Selon moi, il y a vraiment, dans l’art, cette idée de sublimer les sens, et là, ça nous intéresse. Là, on peut faire un lien avec l’envie de prendre soin de son couple. Je vais donc te parler de l’importance et de l’impact que ça peut avoir de mettre de la conscience sur tes sens. J’aimerais éveiller en toi la volonté de les stimuler, notamment dans ta relation amoureuse. Pour cela, je vais te proposer 3 pistes pour sublimer ton couple et ta sexualité grâce à tes sens.

L’art et les sens pour apporter du fun dans sa relation amoureuse

La première idée que j’ai envie de te suggérer pour prendre soin de ton couple grâce à l’art, c’est la possibilité d’utiliser les sens pour le fun. Cela revient tellement, tellement souvent dans les échanges que j’ai en tant que thérapeute de couple : « On veut du fun dans notre couple ! » Tu veux du léger, tu veux que ça pétille, tu veux des paillettes, tu veux être complice avec ton partenaire… Tout ça, c’est le même registre d’envies et je le retrouve extrêmement souvent dans mes accompagnements. C’est vraiment très courant comme envie, surtout, il faut se le dire, chez les filles. Si tu es dans une phase de célibat, ou dans une phase de ta relation où tu ressens ton couple comme gris, mou, où tu as la sensation que ça ne s’envole pas, qu’il n’y pas de peps, etc… Ça vient d’où ? Ça vient d’une baisse, d’un manque de stimulations de tes sens. 

Tu es un être humain avec des sens, qui ont besoin d’être stimulés. Pour rappel, dans le doute, les 5 sens comprennent : l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût et la vue. Ces 5 sens font partie de ton expérience de vie humaine, ainsi, s’ils manquent de stimulation, tu as l’impression que quelque chose cloche, que quelque chose ne va pas. Ça fait partie de ta vie, donc c’est normal d’avoir envie de mettre cela dans ta relation de couple. C’est en général très présent au début de l’histoire d’amour : regarder l’autre, le dévorer des yeux, admirer le corps nu de l’autre, etc. : tout ça sublime le regard. Il en va de même avec les autres sens : certains couplent, dans les débuts, échangent au téléphone pendant des heures et des heures, s’envoient des liens de vidéos ou de musiques qu’ils aiment, etc. Tout cela stimule et fait du bien. 

Si tu es dans une phase de ton couple un peu mollassonne, je te suggère de te demander : « Quel est notre à sens à nous deux, pour le fun ? » Est-ce que ça passe par la danse, par la musique ? Est-ce que ça passe par quelque chose de beau à voir, comme une exposition ou un paysage ? Est-ce que ça passe par du toucher, de la caresse, des câlins ? Est-ce que ça passe par le goût, par la bouche, avec le plaisir gustatif d’un bon repas ? Comment ça fonctionne chez vous, le fun et la spontanéité ? Si je te parle de légèreté, de plaisir, de rigolade, de complicité, quelles images te viennent à l’esprit ? Pars de ça, car les premières images qui traversent ton esprit reflètent les sens qui fonctionnent dans ton couple. 

Je mets toutefois un bémol, car je les vois venir, les pessimistes : « Mais Lucie, c’est le covid, tout est fermé… » Oui, je sais, moi aussi je vis dans cette situation pesante. Mais tu peux aller au-delà de ça. Si la complicité de ton couple est transportée par un moment gustatif, ne me réponds pas que « les restaurants sont fermés ». Je le sais ! Beaucoup de couples que je reçois ces derniers temps s’arrêtent à ce premier obstacle. « Nous, on aime bien aller au restaurant, mais ils sont fermés. Nous, on aime bien aller au cinéma, mais ils sont fermés. » Du coup : il n’y a plus rien, fermez la porte il n’y a rien à voir, « on peut pas ». Je t’invite à aller plus loin : ce ne sont pas les restos qui vous plaisent, c’est le fait de partager quelque chose de gustatif ensemble. Ce ne sont pas les cinémas qui vous plaisent, c’est le fait d’en prendre pleins les yeux ensemble. La question à te poser, c’est : comment pouvez-vous aller au-delà de ça ? Demande-toi comment stimuler le goût sans les restaurants. Je t’assure qu’il y a 1001 façons de procéder !

L’art et les sens pour prendre soin de son couple en se connectant avec l’autre

La deuxième idée que j’ai envie de partager avec toi pour prendre soin de ton couple grâce à l’art et aux sens, c’est la possibilité de les utiliser comme moyen de connexion à l’autre. Bien souvent, dans une relation amoureuse, la connexion à l’autre passe par la sexualité. Ce n’est pas forcément la sexualité, mais cette connexion passe souvent, entre autres, par ça. Là encore, beaucoup de couples me consultent en m’expliquant : « Nous, ça va bien, mais pour notre sexualité… on a connu mieux ». De la même manière que pour mon premier point : en général, dans les débuts du couple, la sexualité est très orientée vers les sens. On est dans l’hypersensibilité, et ça se perd avec le temps. Au fil des ans, on bascule sur une sexualité « efficace », voire même « alimentaire », à l’instar d’un job alimentaire. Certains couples se retrouvent à avoir une sexualité parce qu’il faut avoir une sexualité, de la même façon que certains ont un boulot parce qu’il faut payer son loyer. Or la sexualité alimentaire, la sexualité efficace n’explore pas les sens. Elle va à l’essentiel et cela peut créer un ressenti tristouille. Dans ce cas, c’est intéressant de remettre les sens au cœur. Ça pourra redynamiser ton couple, ta libido, ta sexualité. Prends quelques minutes pour penser à ta sexualité et dis-moi quel sens cela t’évoque. Ne pars pas du principe que le toucher est forcément le premier sens, car cela dépend des personnes, cela dépend des couples. Laisse-toi aller à l’exploration. D’autres sens existent, projette-toi : qu’est-ce qui te donne du plaisir, qu’est-ce qui attise ton désir de l’autre ? Est-ce le toucher, la vue, le goût ? Ou bien est-ce l’odorat, car les odeurs et les parfums peuvent être très stimulants ? Si tout ça t’intéresse, je te conseille de te pencher sur mes programmes d’accompagnement

En résumé, l’idée c’est de remettre les sens au cœur de ta sexualité. Tu verras que ça va dynamiser tes ressentis et les rendre moins tristouilles, moins mollassons. 

L’art et les sens pour le lien avec son propre corps

Enfin, au-delà des liens entre les arts et le couple, j’avais envie de parler la pertinence des sens dans son rapport à soi. Parfois, quand quelque chose est compliqué dans le couple, c’est parce que quelque chose est compliqué avec soi-même. Il y a une espèce de logique mathématique : si tu ne vas très bien, c’est plus compliqué de prendre soin de ton couple, de l’entretenir et de faire en sorte que ça se passe bien dans ta relation amoureuse. En tant que thérapeute de couple, je reçois souvent des couples qui ne vont pas bien… dans lesquels soit l’un des deux, soit les deux partenaires ne vont pas très bien, sont en train de traverser une épreuve personnelle. Forcément, cela a un impact sur leur relation. Quand on est soi-même dans un bilan personnel, où on fait le point sur ses besoins : « qu’est-ce que je veux, moi ? Où est-ce que je me situe, moi ? Et moi là-dedans ? » Il y a des phases, des moments de la vie, pendant lesquels on se recentre sur soi. Là encore, ça peut être très puissant de passer par les sens.

Souvent, dans ces phases-là, quand ça ne va pas très bien, on est à fond dans le mental. On résonne, on réfléchit, on analyse, on tire des conclusions, on cherche à comprendre. La tête, la tête, la tête, le mental, le mental, le mental… Sauf que, parfois, on finit par être bloqué, à n’utiliser que son mental. Quand tu passes des jours, des semaines, des mois à te répéter, encore et encore, les mêmes pensées mais que ça ne fonctionne pas au niveau du mental : ça peut vouloir dire qu’il faut descendre d’un étage. C’est un peu comme s’il y avait un bouchon : il y a un bouchon là, ça ne passe plus, donc ça ne sert à rien que tu t’acharnes. Essaie de descendre d’un étage : si ça bloque au niveau du mental, essaie d’écouter ce que dit ton cœur, essaie de prêter attention à ce que dit ton corps. « Quand je pense à ça, que se passe-t-il en termes de sensations physiques ? Que me dit mon cœur, que me dit mon corps ? » 

J’ai envie de faire un focus sur ces moments où tu traverses quelque chose de douloureux dans ton couple et que tu essaies de tourner la page. J’ai déjà évoqué cela lorsque j’ai traité le thème de l’infidélité. Peut-être as-tu déjà rencontré ce moment dans ta vie : il y a eu une infidélité, tu as décidé de pardonner, mais tu continues malgré tout à te prendre la tête, tu continues à avoir des doutes, etc. Tu ne comprends pas pourquoi cela continue à tourner en boucle dans tes pensées alors que tu as sincèrement décidé de pardonner. Mon avis, c’est que tu as décidé de pardonner avec ta tête, mais qu’au niveau de ton cœur, on n’y est pas encore. Alors, ça peut être intéressant de redescendre au niveau de tes sens et de ton corps, pour terminer ce chemin. 

Malheureusement, cette reconnexion avec son propre corps, ce n’est pas toujours simple à établir, ou à rétablir. On me dit souvent que « moi j’aimerais bien Lucie, mais c’est un peu confus ». Et je comprends ! Quand on n’a jamais vécu avec cette mécanique, cela demande un réel travail, et du temps. Nous sommes nombreux dans ce cas, car notre société ne se comporte pas ainsi. Moi-même, pendant très longtemps, j’ai fonctionné comme ça. Je ne vivais qu’avec ma tête.  Je me souviens que, lorsque des gens qui me disaient : « Quand je suis triste, ça me sert le cœur », moi je pensais : « Ba non… moi quand je suis triste, je suis triste… Mais je ne ressens rien dans mon corps, quand je suis triste ». Pendant très longtemps, j’ai fonctionné dans cette dissociation corps-tête. Si toi aussi tu es dans ce cas-là : rassure-toi, ce n’est pas une fatalité 😉

Pour te reconnecter avec ton corps, il faut consciemment accorder aux sens leur juste place. Il faut partir à leur exploration, à chaque occasion qui se présente. Petit à petit, tu redescendras dans ton corps et reconstruiras le lien avec toi-même, dans la compréhension de tes besoins. « Je suis en train de penser quelque chose, de penser quelque chose, mais je sens que mon cœur, que mon corps, m’envoient un autre message. » Il s’agit, si je puis dire, de prendre une photo plus large de toi-même et de réaliser qu’il n’y a pas que ta tête qui te compose. Il y a, aussi, d’autres aspects de toi qui fonctionnent, qui parlent et qui ont des choses à te dire. In fine, en étant plus en lien avec toi-même, tu découvriras d’autres outils pour enrichir ta relation amoureuse.

On arrive à la fin de cet article sur les arts et le couple ! C’était un sujet un peu particulier, mais j’ai trouvé cela intéressant, comme point de vue, et je suis contente de l’avoir partagé avec toi. J’espère que ça t’aura apporté quelque chose dans ta manière de prendre soin de toi et de prendre soin de ton couple. Si tu as envie d’échanger plus en détails sur ce sujet, je t’invite à consulter mes accompagnements ou à échanger avec moi-même via mon site internet ou mon compte Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *