Mieux te connaître : c’est aussi bon pour ton couple !

« Connais-toi toi-même », disait Socrate. Il n’avait pas tort ! Dans cet article, j’ai envie de te parler du rôle que peut jouer la connaissance de soi dans ta vie.

Plus spécifiquement, je souhaite te communiquer mon avis sur l’impact de ta relation avec toi-même et des relations que tu as avec les autres sur ta vie. Souvent, cet impact est minimisé, alors que, à mon sens, c’est presque la définition de la vie. Ta vie n’est que relation à toi-même et relations avec les autres. C’est ce qui fonde ton existence depuis ta naissance. Il s’agit là d’une conviction personnelle, mais aussi professionnelle, car c’est ce que j’ai pu constater grâce à mes échanges avec mes clients. Je vais donc te donner 3 conseils pour mettre l’accent sur la relation que tu entretiens avec toi-même et sur ta relation aux autres et pour faire un travail sur ta connaissance de toi-même.

J’ai envie d’en parler avec toi aujourd’hui, parce que c’est une notion clé quand on s’intéresse au développement personnel ou que ça ne va pas bien car on traverse une période compliquée. C’est un travail sur soi fondamental pour avoir une expérience plus intense, plus authentique de ta vie et de ton quotidien, car ça a un impact considérable sur ton quotidien, ton couple et ta relation aux autres de manière générale.

1. Arrête de chercher autour et écoute-toi

Le premier point que j’ai envie d’aborder avec toi, j’ai envie de le résumer ainsi : arrête de chercher et écoute-toi. Quand je parle « d’arrêter de chercher », je veux, de façon plus détaillée, te conseiller :

  • d’arrêter d’attendre que d’autres te disent quoi dire, quoi faire et quoi penser ; 
  • d’arrêter d’attendre que d’autres fassent les choses pour toi.

J’aimerais que tu fasses tiennes les impulsions suivantes : 

  • remets-toi au centre ; 
  • constitue-toi comme la personne qui prend les initiatives ; 
  • repositionne-toi comme la personne la mieux placée pour prendre tes décisions.

Je tiens cependant à apporter un soin particulier à ce conseil-ci. Il s’agit bien, en priorité, d’être à l’écoute de toi-même, mais pas forcément de mettre en place des actions. Si tu prends ce conseil comme une injonction à mettre en place des actions concrètes, tu risques de te retrouver dans un état d’esprit culpabilisant. J’ai envie de te préserver de ça, car je l’ai moi-même expérimenté. Quand ça va mal dans ton couple, dans ton business, alors tu peux facilement croire que tu n’as pas bien fait, que tu n’avais pas les bonnes vibrations, que tu ne partais pas avec les bonnes intentions, que tu ne t’es pas bien placée au centre de ta vie… Ces pensées peuvent être culpabilisantes et je n’ai pas envie de ça pour toi. Ce que je veux, c’est que tu te nourrisses de ce dont tu as envie de te nourrir et que tu rejettes toute notion non-constructive. Je refuse de délivrer ce message, que l’on entend parfois, qui explique « qu’il suffit de », car il me semble évident que non : tout n’est pas magique. Ce à quoi je suis attachée, c’est l’idée d’intention et d’action vers ce qui te correspond, mais cela peut prendre différentes formes.

Mettre de l’intention vers des préceptes comme la « loi de l’attraction » : bien évidemment, je t’y encourage, si cela te correspond. Mais, mettre en place des actions concrètes et précises, si cela te correspond mieux, a également le pouvoir de réellement te faire passer dans une autre dimension. Je trouve que, de nos jours, nous sommes beaucoup dans une posture d’attente : écouter des podcasts, regarder des vidéos sur Youtube, suivre des comptes Instagram inspirants… Je ne blâme personne : je suis dans le même esprit ! Mais je pense qu’à un moment, il faut s’interroger sur la frontière entre « je m’inspire et je me nourris de » et « je suis en train de chercher quoi faire, un manuel d’explications, pour qu’on me dise ce que je dois mettre en place ».

Selon moi, ce que tu dois mettre en place doit partir de TOI. Je suis d’accord avec l’idée de se laisser inspirer par un environnement positif… mais à condition que le but soit de le transformer en quelque chose qui TE ressemble. Je ne vois pas l’intérêt d’être dans une posture d’attente, de copier/coller, de recherches d’informations en espérant tomber sur une solution. 


Si tu souhaites, par exemple, mieux appréhender telle ou telle facette de toi. Je te conseille, concrètement, de poser cette intention en te disant sincèrement en toi-même : « j’ai envie de ça dans ma vie, j’aimerais recevoir ça, ça m’intéresse ». Évite les pensées du type : « Qu’est-ce que je peux copier comme bonne info ? » et tourne-toi plutôt vers un état d’esprit qui ressemble à : « Ça m’intéresse, j’ai envie de me nourrir de ces idées-là. Dans cette optique, à quoi vais-je être plus attentive désormais ? ». Je trouve que cette démarche est plus fine, plus authentique et, du coup, plus efficace et plus à même de t’apporter des changements qui s’imprégneront en toi. 

2. Arrête de cloisonner car tout est connecté

Le second conseil que j’ai envie de te donner, c’est d’arrête de cloisonner. Tout est lié ! Si tu as envie de partir à la connaissance de toi, alors il me semble intéressant de travailler sur plusieurs sphères de ta vie en même temps. On a vite fait de prendre des postures d’attentes ou de focus : « En ce moment, je travaille sur mon business. » puis « Maintenant, je me concentre sur mon couple. » J’accompagne beaucoup d’entrepreneuses en ce moment, qui me consultent pour prendre soin de leur couple et suivent en même temps des coachings pour leur business. Cela permet réellement de constater comme tout est lié, car, souvent, un déclic lors d’un coaching business va se répercuter sur leur relation de couple. Elles laissent décanter des pensées, comprennent des choses, se rendent compte de certains aspects de leurs problématiques en bossant sur leur business et ça vient imprégner leur relation amoureuse et notre accompagnement. Elles s’enrichissent d’un apprentissage qui vient ensuite s’appliquer dans l’ensemble des sphères de leur vie, y compris leur couple. À l’inverse, le travail effectué pour prendre soin de leur couple peut également venir alimenter un aspect de leur business. Ce système de connexion est très précieux !

Cependant, j’ai envie de mettre un bémol. Si on pousse le raisonnement, on arrive vite sur le type de discours qui explique que tout est interdépendant et que donc, si ça va mal dans ton couple, ça ira forcément mal dans ton business. Là, j’ai envie de te répondre que ce ne sont que des croyances. Choisis ce que tu as envie de choisir. Garde ce qui est bon pour toi et rejette ce qui ne l’est pas. Cette vision des choses qui veut que forcément, si ça va mal dans ton couple, ça ira mal dans ton business : est-ce une pensée utile pour toi ? J’ai déjà croisé des entrepreneuses dont le business se portait très bien, alors que leur couple n’était pas en bonne santé.

Donc mon second conseil est le suivant : 

  • décloisonne les sujets et travaille sur l’ensemble des sphères de ta vie ; 
  • ne mets pas de focus sur un sujet au détriment du reste ; 
  • mais fais ce décloisonnement uniquement dans le but d’aller plus haut, en rejetant les mauvaises pensées qui ne t’apportent rien.

3. Accède à l’indépendance en cherchant à mieux te connaître

La dernière réflexion que j’ai envie de partager avec toi, c’est l’idée de mieux te connaître pour accéder à l’indépendance. Ne pas savoir ce que tu veux, ne pas connaître tes limites et tes besoins… ou les connaître mais ne pas les respecter, ça revient à laisser ton bien-être entre les mains des autres. Mais avant de développer ce point, j’ai envie de faire un aparté sur ces personnes qui se connaissent assez pour savoir ce dont elles ont besoin, mais ne l’appliquent pas au quotidien.

Au début du chemin vers la connaissance de soi, on s’interroge, on tâtonne : « Qu’est-ce que j’aime, qu’est-ce que je n’aime pas ? Qu’est-ce qui me correspond, qu’est-ce qui ne me correspond pas ? » Alors on commence à faire un chemin de définition, pour mieux se connaître, et d’affinement de ses pensées, pour mieux s’appréhender. C’est la première partie du chemin… et pleins de gens s’arrêtent là ! Ils prennent conscience de choses qu’ils ne mettent pas en place par la suite, parce que ce n’est pas le moment, parce que c’est compliqué, etc. Ça peut être quelque chose de normal, comme un besoin de pause : respecte ton rythme ! Mais en même temps, fais attention à ne pas stagner dans cet état d’esprit. Il faut poursuivre le chemin et intégrer dans ton quotidien ce que tu as découvert comme essentiel pour toi. Sinon, si tu restes à savoir ce que tu veux sans l’appliquer, ça créera un décalage intérieur qui peut être vraiment très inconfortable. 

Revenons-en maintenant à l’indépendance ! Pour sortir de la dépendance aux autres, selon moi, il faut :

  • d’une part : bien te connaître pour savoir ce dont tu as besoin ; 
  • d’autre part : respecter tes besoins.

Sinon, tu seras à la merci des autres et de leur bon vouloir. Si tu as besoin que ton conjoint fasse-ci ou ne fasse pas ça pour te sentir bien, alors tu es dépendante de ses actions. Ton bien-être vient de ce qu’il fait ou non. Tu n’es pas actrice de ta vie, tu mets dans les mains des autres un pouvoir qui ne leur appartient pas. Tu les rends responsables de choses qui ne leur appartiennent pas non plus. Si on reste sur la sphère du couple, c’est là que tu crées tes tensions, quand tu places chez ton conjoint une responsabilité qui n’est pas la sienne. Ça l’amènera, à terme, soit à une situation inconfortable, soit à une position de toute-puissance. Cela amènera un décalage dans votre couple et dans votre relation, qui ne sera ni très sain, ni très agréable pour toi. Je t’invite à prendre conscience de cela : une meilleure connaissance de toi est aussi un outil pour te libérer de ce genre de situations. 

En conclusion : être dans un état indépendance et de connaissance globale de toi-même, sans rester à la merci des idées des autres pour te sentir bien, ça a un impact considérable sur ta vie. Tu deviens la reine du monde ! C’est bénéfique pour toutes les sphères de ta vie : professionnel, familiale, amicale… Te sentir bien parce que tu as décidé de te sentir bien, ça te fait te sentir bien plus libre, plus légère, plus puissante. 

Voilà ce que j’avais envie de t’amener dans cet article. J’espère que ça t’amènera des prises de conscience ou des envies de tester d’autres chemins et manières de penser. Si tu ressens le besoin d’être accompagnée dans ma démarche, n’hésite pas à venir vers moi. 

Pour en savoir plus sur mon accompagnement : clique ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *