Faire l’amour sans sentiment ?

Hello,

Je continue ma série d’articles autour de la sexualité. Je vois qu’ils vous plaisent bien et j’en suis ravie.

Aujourd’hui je réponds à une question d’une de mes abonnées sur Instagram. D’ailleurs si tu as envie de nous y rejoindre c’est par ici : https://www.instagram.com/un.temps.pour.nous/

La question était :

Est-il possible d’avoir une sexualité sur le long terme sans sentiments ?

Alors je commencerais par dire que pour moi il y a toujours des “sentiments” lors d’une relation sexuelle désirée. Ce n’est pas forcément de “l’amour” mais il y a des sentiments. Cela peut être de l’attirance, du désir, de l’excitation…

Est-ce que c’est possible ?

À mon sens ces sentiments peuvent suffire. Si tu as une sexualité pendant plusieurs années basée sur du désir et de l’excitation, moi je n’y vois pas de problème.

Dans nos sociétés actuelles, la sexualité est associée au fait d’être amoureuse.

En étant amoureuse, la sexualité serait meilleure. En réalité, pour que la sexualité soit bonne, il faut que tu te sentes bien, que tu te sentes à l’aise et détendue. Et pour un grand nombre de femmes, elles se sentent à l’aise et détendue quand elles sont amoureuses.

Mais ceci n’est pas une réalité pour beaucoup de femmes. On peut se sentir à l’aise, détendue, sans ressentir de l’amour.

Et si je n’ai pas envie de m’attacher ?

J’ai envie de préciser un détail. Certaines femmes me disent qu’elles n’ont pas envie de s’attacher. Elles ont une sexualité avec quelqu’un, régulière, mais elles ne souhaitent pas s’attacher.

Exemple concret: “Je fréquente un homme déjà en couple. Nous avons des relations sexuelles, j’ai envie que cela continue mais je ne souhaite pas m’attacher car il ne sera jamais disponible“.

J’ai envie de vous inviter à la prudence. En effet, c’est illusoire de croire que tu peux maitriser ton affection, ou ton attachement.

Si tu fréquentes un homme qui t’attires, que tu désires, et si vous connectez via la sexualité pendant plusieurs années, il y a de grandes chances que tu finisses par t’attacher.

Bien souvent le fait de t’attacher à quelqu’un ou non ne dépend pas uniquement de ta volonté.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et les couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Différences de libido dans le couple. Comment on gère ?

Je poursuis ma série d’articles sur le thème de la sexualité. Si vous avez envie que l’on aborde certaines questions, dites le moi en commentaire ou par email.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je prends deux minutes pour me présenter. Moi c’est Lucie, je suis conseillère conjugale et familiale et sexothérapeute. J’accompagne des couples et des personnes seules dans mon cabinet dans l’Essonne et en ligne. Plus d’infos sur mes consultations .

J’ai reçu beaucoup de messages de femmes me disant ne pas être sur la même longueur d’onde que leur conjoint en matière de désir. Et les messages allaient dans les deux sens, des femmes qui avaient moins de désir que leur conjoint, et d’autres où c’était leur conjoint qui “n’avait jamais envie”.

Cet écart de désir sexuel est extrêmement fréquent. Par principe, votre désir, votre “appétit sexuel” est unique, il est lié à votre histoire de vie, votre rapport à votre corps, vos hormones et votre physiologie, la relation avec votre partenaire… etc…

Donc que votre envie de sexualité tombe au même moment que celui de votre partenaire est rare. Bien souvent, c’est un fonctionnement du couple qui s’installe et vous vous ajustez à un rythme qui vous convient à tous les deux.

Mais parfois, lors de certaines phases, le rythme ne convient plus. Les raisons peuvent être multiples : psychologique ou physiologique ou un peu les deux.

Que faire en cas de différences de libido ?

La première étape est d’accepter l’idée que vous n’avez pas les mêmes besoins et que c’est normal. Vous n’êtes pas anormale si vous avez plus d’envies ou moins d’envies que lui. L’autre n’est pas un repère qui fixe ce qui normal et ce qui ne l’est pas.

Ce que vous entendez autour de vous, vos amis, la télévision, les magazines…etc ; ce ne sont pas non plus de repères de normalité. Je vous invite à vous recentrer sur vous. Que pensez-vous de votre désir actuel ? Est-ce que cela vous convient à vous ?

Si vous vous rendez compte que cela ne vous convient pas non plus, alors prenez le temps d’aller plus loin. D’où vient l’état de votre désir actuel ? Est-il différent ? Plus ou moins important qu’avant ? Depuis quand ?

Pour vous aider dans ce travail de faire le point sur vous, j’ai crée un outil spécifique concernant la sexualité. Je vous le partage juste ici. Outil Où j’en suis dans ma sexualité ?

Dans un deuxième temps, après avoir fait ce travail de faire le point sur l’état de votre désir ; alors il est important d’installer un dialogue avec votre partenaire.

Que vous puissiez lui parler ce qui vous traverse, mais aussi que vous puissiez entendre comment lui, il vit les choses, ses ressentis.

Et à deux, vous pouvez retrouver un équilibre.

Comment retrouver un équilibre ?

A mon sens, vous devez aller au delà de la différence de libido. Quand vous avez envie de sexualité, il y a un besoin physiologique mais pas que. Et c’est sur cet autre plan que vous pouvez agir.

Que représente pour vous cet acte de sexualité ? Une envie de connecter avec votre partenaire, une envie de montrer son affection. Un besoin de tendresse ?

Et que représente le refus de votre partenaire ou votre refus? Une peur de le perdre, pas envie de vous “forcer”, peur d’une dispute ou qu’il vous en veuille…

C’est en allant plus loin que le trop de désir ou manque de désir que vous allez pouvoir le dénouer. Bien souvent l’enjeu est plus profond que la différence de libido.

Si vous le souhaitez, je détaille dans un autre article la question du désir et creuser cette idée de “Pourquoi je n’ai pas envie de faire l’amour avec l’homme que j’aime ?”

Si vous avez envie d’être accompagnés dans ce travail, pour retrouver une harmonie, un équilibre dans votre vie sexuelle, je propose des consultations en ligne pour les couple.

Je vous laisse m’envoyer un mail pour me parler de vos difficultés. Je vous réponds très vite. https://untempspournous.com/contact/

Prenez soin de vous.

Lucie

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et les couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Slow Sex : Et si c’était meilleur au ralenti ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Hello, aujourd’hui je vous embarque à nouveau avec moi pour un article sexo. (ou une vidéo si vous préférez)

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je prends 10 secondes pour me présenter. Moi c’est Lucie, je suis thérapeute de couple. Je reçois dans mon cabinet en Essonne et je fais des consultations en ligne. J’aborde les difficultés de couple comme les conflits, le manque de communication et la sexualité. Beaucoup de couples ne sont pas satisfait au niveau sexo, d’où mon article sur le slow sex aujourd’hui.

Pour plus d’infos sur ce que je propose ou pour prendre rendez-vous c’est par ici.

Avez-vous déjà entendu parler du slow sexe ?

Le Slow Sex c’est vieux comme le monde mais cela revient depuis peu sur le devant de la scène.

C’est pour vous, si vous avez envie d’expérimenter autre chose dans la manière d’avoir du plaisir. 

Cela peut aider un couple qui a envie de se renouveler ou d’avoir une sexualité plus connectée. Mais c’est aussi pour une personne seule qui a envie de vivre plus intensément son auto-sexualité. Pour ceux qui ont envie d’en savoir plus tout de suite j’ai crée un guide découverte du slow sex.

Le slow sex qu’est-ce que c’est ?

Cette pratique porte bien son nom. Il s’agit de faire l’amour lentement, très lentement. Les mouvements sont amples et lents. Dès le début, dès le déshabillage ; chaque geste, chaque contact est lent.

Idéalement on porte également une attention particulière à l’environnement. Un moment de la journée où vous êtes tous les deux détendus et où vous n’avez pas de contraintes horaires.

L’objectif est de vivre son plaisir en pleine conscience, totalement connectée à soi et/où à son partenaire. Vivre l’instant présent, en se concentrant uniquement sur ce que vous ressentez là, tout de suite, maintenant.

Par où commencer ?

Cela peut être déroutant au début car pas dans vos habitudes, mais cela permet d’être véritablement connecté à ce qu’il se passe. Autant à vos sensations physiologiques que vos sensations émotionnelles.

Cela vous permet également de vivre votre sexualité plus intensément.

Souvent on associe l’intensité à la passion, la fougue, où l’on se précipite pour se déshabiller et pour se retrouver. Dans notre société, on associe le plaisir sexuel et le désir à une forme d’urgence qu’il faudrait assouvir dans la minute.

Là, avec le slow sexe, c’est une autre approche du plaisir, une autre forme d’intensité.

Pour une première approche, vous pouvez commencer par être attentif à votre respiration et à vos sensations corporelles.

Si cela vous semble inaccessible pour l’instant, alors cela peut être intéressant de fixer une durée : “Pendant 5 minutes, on pratique du slow sex”.

J’ai créé un petit guide gratuit pour commencer à expérimenter le slow sex. Dites moi en commentaire si vous souhaitez que je vous l’envoie.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Pour réserver une séance seul ou à deux c’est juste ici : https://calendly.com/un-temps-pour-nous

Comment pimenter son couple ?

Je vous ai demandé sur Instagram il y a quelques jours quelles étaient vos questions autour de la sexualité. D’ailleurs si tu veux m’y rejoindre : https://www.instagram.com/un.temps.pour.nous/

J’ai eu beaucoup de réponses et je vous en remercie ! Je vous propose donc de commencer une nouvelle série d’articles autour des questions de sexualité.

Pour commencer on va parler aujourd’hui de pimenter son couple et d’accroitre le désir. Bien souvent, dans les débuts du couple, on est passionnés et on se pose moins ces questions de “pimenter” son couple.

Avec les années, on se connait bien, on a nos habitudes et on n’a plus le sentiment de “découvrir l’autre”. Parfois la sexualité devient alors plus monotone, un peu ennuyeuse, moins passionnée.

Je vous propose aujourd’hui trois pistes pour pimenter votre couple :

Les essais erreurs

Dans les débuts, on ne se connait pas sexuellement. Alors, de manière naturelle, on s’intéresse à l’autre, on essaye des choses, on propose. On fait des essais erreurs.

Et puis, avec le temps, on se connait, on sait ce qui plait à l’autre et on est donc moins dans cette dynamique.

Je vous propose aujourd’hui de relancer cette dynamique. Je ne vais pas rentrer dans le détail de ce que vous pourriez expérimenter ; parce que c’est propre à chaque couple. Certains couples ont déjà expérimenté beaucoup de choses et d’autres moins. Et pour moi, c’est un travail autour de l’intimité du couple qui prend du temps et qui a tout son sens dans un accompagnement spécifique.

Mais c’est l’idée d’oser essayer, de ne pas rester dans votre zone de confort, que vous connaissez et qui ne vous apporte plus la petite étincelle que vous cherchez. Si vous n’avez pas d’inspiration dans un premier temps, ce n’est pas grave.

Exercice pratique : Notez sur un carnet tous les matins “j’ai envie d’expérimenter de nouvelles choses dans ma vie sexuelle, de quoi ais-je envie?” Votre cerveau fera le reste et vous verrez que dans quelques jours vous aurez pleins de nouvelles idées.

Se sentir désirable

Avec les années, on a parfois tendance à accorder moins d’importance à soi et à se sentir désirable. Au début d’une relation, on est dans une dynamique de séduction et on cherche à se sentir désirable.

Cela passe par une attitude principalement, mais aussi par une tenue, ou le fait de prendre soin de soi. Pour chaque personne ce sera différent mais on retrouve souvent de la lingerie, du parfum, se mettre de la crème pour avoir la peau douce…

Toutes ces préparations, ces artifices, vont aider à se sentir désirable. À mon sens ce ne sont que des aides pour avoir une attitude désirable. On peut se sentir désirable sans.

Se sentir désirable est surtout une attitude.

Avec le temps, on met moins l’accent sur ces préparations, et sur la recherche de cette attitude. Je vous invite à y prêter attention. Ce n’est pas forcément à mettre en place à chaque fois, mais de temps en temps, demandez vous “Est-ce que je me sens désirable?”

Et je vous invite à vous concentrer sur votre ressenti. Ne vous demandez si votre conjoint va vous trouver désirable ; mais demandez-vous plutôt si VOUS vous sentez désirable ?

De la même manière, demandez-vous si votre conjoint cultive cette attitude ? Fais-il quelque chose pour se sentir désirable ?

  • Planifier sa sexualité

Je vous en ai déjà parlé dans un précédent article mais c’est un moyen efficace de pimenter sa sexualité. Même si au premier abord, cela semble ne pas aller dans le bon sens.

Planifier sa sexualité c’est l’idée de se donner des rendez-vous. De définir en amont des temps dédiés à votre sexualité. Et je dis bien sexualité et non pas rapports sexuels car vous pouvez mettre tout ce que vous voulez dans ces rendez-vous.

Certains ont peur de perdre en spontanéité. C’est sur que la planification, le fait d’avoir pris un rendez-vous ce n’est pas spontané. Mais si vous avez besoin de rebooster votre sexualité car vous avez moins de désir, vous risquez d’attendre longtemps l’envie spontanée…

En planifiant, vous créez un rendez-vous, donc de l’attente, et cela engendre du désir et de l’excitation.

Voilà pour mes trois pistes pour pimenter son couple. Dites moi si vous avez déjà mis des choses en place et si vous avez commencé à voir des résultats.

Si vous avez envie d’aller plus loin, je propose des accompagnements personnalisés spécifiques pour les couples. J’en parle en détail juste ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Déconfinement. Que devient mon couple ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo…

Ça y’est on est déconfiné, vous êtes déconfinés, votre couple est déconfiné.

Quel est le bilan ? Avez-vous pris le temps de vous poser quelques minutes pour faire le point sur vous, sur votre couple ?

Si cet exercice d’écriture est compliqué pour vous, j’ai crée un challenge gratuit qui vous aidera. Pendant cinq jours, je vous envoie une petite vidéo et un exercice d’écriture. Il est parfait si on débute en développement personnel et que vous avez envie de prendre un temps pour vous. Le lien : https://untempspournous.com/

Après avoir fait le bilan, vous vous êtes peut être rendu compte que ce n’est plus possible ou que ce n’est plus comme avant dans votre couple.

Je commencerais par vous dire que ces dernières semaines ont été uniques, exceptionnelles, c’est normal qu’elles aient peut-être bouleversées votre équilibre.

C’est insupportable ou inconfortable ?

Pour moi ce n’est pas la même chose. Aujourd’hui certaines d’entre vous ont très mal vécu ce confinement. Elles se posent des questions profondes sur l’avenir de leur couple, elles connaissent des remises en questions. Ce qu’elles vivent commence à devenir insupportable

Si c’est insupportable

Pour celles qui se reconnaissent, je vous donne trois pistes de réflexion :

  • Prenez un temps. Le confinement était une période particulière. Vous avez connu une promiscuité qui ne vous ai pas habituel. Si avant votre couple vous convenait alors attendez un peu. Voyez comment les choses évoluent dans les semaines à venir. Attendez de voir si une évolution, une amélioration, arrive. Votre quotidien “classique” ce n’est pas le confinement. 90% des couples se croisent au quotidien, un peu le matin et un peu le soir, et ça leur convient très bien !

  • Ce n’est pas parce que ça ne vous convient pas qu’il faut tout changer dans la seconde. Pour certaines oui, certaines sont impulsives et quand c’est décidé alors elles sont tout de suite dans l’action. Si ce n’est pas votre cas, ce n’est pas grave. On peut se rendre compte que ça ne nous convient plus, puis on peut se dire qu’on veut se séparer, mais ne pas le faire dans la minute, ni même dans les années qui viennent.

  • Faites vous aider. Je le propose, d’autres le propose. Faites appel à une aide extérieure. Des pros sont là pour vous accompagner et pour vous aider dans votre cheminement vers une séparation ou pour améliorer votre relation de couple.

Si c’est inconfortable

D’autres ne ressentent pas les choses aussi fortement. Elles sortent du confinement en se disant que leur couple “c’est plus comme avant”. Elles ont la sensation d’avoir perdu quelque chose.

Pour elles on est plutôt dans l’inconfort. Si c’est votre cas, j’ai quelque chose à vous proposer !

Je sors très prochainement mon tout premier programme en ligne, Sérénité. C’est un programme sur 4 semaines qui vous accompagne pas à pas vers une relation plus complice, plus harmonieuse.

Je vous en reparle très vite. Dites moi si cela vous intéresse.

Couple. Quelles solutions quand on ne partage plus rien ?

On est devenus colocataires

C’est les enfants qui nous lient

Avant on faisait ça…, avant on était comme ça…

Il ne s’intéresse pas aux mêmes choses que moi”

J’entends souvent des discours comme ceux là et bien souvent ils sont accompagnés d’un certain découragement. C’est comme si, il fallait se résigner, accepter, le célèbre : “je ne suis pas malheureuse non plus”.

Avant de commencer dans le vif du sujet, je prends deux minutes pour me présenter : Moi c’est Lucie je suis conseillère conjugale et sexothérapeute. Je reçois dans mon cabinet et en ligne des couples et des personnes seules. Pour avoir accès à mon agenda c’est juste ici.

La plupart du temps, j’entends ces discours chez des femmes qui se disent amoureuses, qui n’ont pas envie de remettre en question leur couple, qui n’envisage pas de séparation.. pour le moment. Parce qu’il est vrai que j’en ai rencontré d’autres qui à force, au bout de quelques années de résignation, d’acceptation, et bien elles en ont eu marre. Elles deviennent malheureuses et elles s’en vont !

Aujourd’hui j’aimerais donc que l’on aborde ce thème, de ce qui lie le couple. Idéalement je souhaite que vous tombiez sur cet article lorsqu’il n’est pas trop tard ; lorsque vous n’êtes pas déjà trop découragée.

Alors concrètement, cela se passe comment. 

Bien souvent, avec le temps, (ou parfois dès le début), on assiste à un éloignement du couple. J’en parle d’ailleurs dans un autre article sur les saisons du couple (lien juste ici si cela vous intéresse).

Cette phase est délicate et un fossé peut se creuser. Chacun est absorbé par ses activités, ses projets. Vous avez tous les deux envie de vous recentrer sur vous. C’est une phase normale mais parfois on peut glisser vers un éloignement de plus en plus important.

Ce fossé peut aussi être accentué si vous avez un “passif douloureux”; si vous avez déjà connu des crises, des séparations. Ou si votre couple a déjà eu des moments douloureux, difficiles, des remises en questions. Toutes ses fragilités vont venir renforcer le fossé.

Dans le quotidien, vous pouvez avoir l’impression que cela ne repose que sur vous. Vous êtes systématiquement à l’initiative d’activités ensemble, de partages. Vous sentez que vous êtes la seule à faire des efforts. 

Et en plus, quand vous faites l’effort, vous avez l’impression de ne rien recevoir en retour, soit il n’est pas réceptif, soit vous avez le sentiment qu’il se force, que ce n’est pas authentique.

Alors vous n’avez plus trop envie d’essayer, et le fossé se creuse encore davantage.

Quelques clés pour changer cette dynamique

  • Observer. 

On l’a déjà évoqué, votre cerveau retient ce qui l’arrange. Ce qui fait qu’on est parfois convaincu de choses qui ne sont pas complètement la réalité. Et si vous preniez le temps de noter ce que vous partagez déjà? Et si vous vous concentriez sur ce que vous avez? Plutôt que sur ce qui vous manque? 

Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas envie que ça change ! Mais vous amorcer votre changement avec une vision plus juste, moins “désespérée”. 

  • Décider.

Hé oui, pour changer, il faut le décider, il faut le conscientiser. Si vous restez avec “j’aimerais bien que ça change”… vous risquez d’y rester longtemps…

Pour commencer à faire bouger les choses, il faut prendre la décision de le faire. 

C’est important de vous mettre en action, en mouvement. Ne pas rester dans une posture où vous subissez ce qui vous arrive.

  • Persévérer

Oui c’est basique, oui c’est évident mais oui il faut l’avoir en tête. J’imagine que ce manque de partage, de complicité n’a pas poussé en une nuit ; donc il ne disparaîtra pas en une nuit non plus.

C’est pour cela que je vous invite à ne pas laisser les choses s’enliser. Quand ça fait des années qu’on essaye, qu’on est déçue, on a moins d’énergie pour “essayer encore”, on a moins de patience.

Donc si vous amorcer les choses, prenez le temps, et apprécier les petites victoires, les petits pas.

INFO ! J’en profite pour vous parler de ma nouvelle masterclass gratuite : Comment surmonter une infidélité et en ressortir encore plus soudés. Je vous partage ma méthode que j’utilise avec les couples qui veulent rester ensemble après une infidélité. Cliquez ici pour la regarder.

Infidélité. Un tsunami ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Infidélité. Un tsunami.

Il existe peu d’études crédibles sur l’infidélité et elles sont à prendre avec des pincettes car peu de gens reconnaissent avoir été infidèles.

À mon sens, tout le monde est concerné par l’infidélité. À l’échelle de sa vie, soit on a connu l’infidélité, soit on le vit actuellement, soit on le vivra. Et si on est pas concerné directement, on a tous connu des doutes sur son partenaire et des soupçons. Ou au contraire, des envies, du désir, des pensées pour quelqu’un d’autre que son partenaire.

Ce sujet est très vaste et je ferais sans doute plusieurs articles sur ce thème. Mais j’avais envie de commencer par trois idées que je trouve importantes.

Vous êtes libres de réagir comme vous le souhaitez.

La grande majorité des personnes vivent mal la découverte d’une infidélité, elles se sentent trahies, déçues, humiliées, etc… Cela leur appartient. Vous avez le droit de ressentir ce que vous souhaitez.

Et vous avez aussi le droit de le ressentir comme un tsunami. De vous sentir dévastée. Et ça quelque soit le “contenu de l’infidélité”, que ce soit un baiser ou une relation cachée de deux ans. Parfois on ne s’autorise pas à ressentir des émotions fortes car “ce n’était pas grand chose”.

Souvent, quand vous traversez une épreuve comme l’infidélité, tous vos proches ont toujours un bon conseil pour vous. Le plus souvent c’est des conseils donnés avec bienveillance, mais cela peut vous rendre confus et vous aurez plus de mal à savoir ce que vous voulez vous.

J’attire aussi votre attention sur le fait que bien souvent , les conseils des autres parlent plus d’eux mêmes que de vous.

Par exemple si votre amie vous dit “Quitte le ! Tu pourras élever tes enfants toute seule, tu seras tranquille”. Ce conseil parle plus d’elle, de son image d’un père que de vous. Sans doute que pour elle, un père est un objet un peu inutile et qui pose plus de problème qu’autre chose. Mais cette image du père, ça lui appartient, bien souvent cela n’a rien à voir avec vous, ni avec votre relation.

Etre accompagnés pour retrouver un dialogue.

Quand on vient d’apprendre que l’autre a été infidèle, c’est difficile de l’écouter, c’est parfois impossible d’entendre ses explications. Pourtant je pense que la communication dans ces moments là est primordiale.

Cela peut permettre de se séparer en ayant pu dire tout ce que l’on pensait, sans non dits, sans regrets ou zones d’ombres. C’est une séparation plus apaisée que dans la colère et les silences.

Et si vous souhaitez continuer ensemble, alors il faut passer par cette étape où on aborde ce qui s’est passé, ce qu’on ressent pour mieux tourner la page.

Parfois, le faire à deux c’est difficile, vous êtes trop dans l’émotionnel, vous avez besoin d’une personne neutre, qui fasse tiers et qui favorise la communication entre vous.

C’est quelque chose que je propose, si vous vous lez en savoir plus c’est par ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Vous n’êtes pas responsable de l’infidélité de l’autre.

J’entends souvent : “Oui il m’a trompée mais c’est un peu de ma faute, on avait pas de relations sexuelles depuis plusieurs mois, c’est compliqué à la maison, je m’occupe beaucoup des enfants”.

Mais là, vous portez la responsabilité du passage à l’acte de quelqu’un d’autre. A mon sens, chacun est responsable de ses actions. C’est l’autre qui a fait la démarche d’aller vers quelqu’un d’autre et de ne pas dire stop.

A tout moment, on peut arrêter, dire stop. L’autre n’a pas dit stop, c’est un choix. Ce n’est pas le votre, ce n’est donc pas votre responsabilité.

Ce discours, ces pensées : “c’est ma faute si, …, je ne suis pas assez bien, etc …ne vous aident pas. Elles vous responsabilisent alors que ce sont les actions d’autrui.

Et je vous invite à être attentif, parce que parfois ces pensées sont à l’origine de votre décision. “Je veux le quitter mais en même temps si j’avais fais si ou ça…”

Votre prise de décision doit se réfléchir sans porter de culpabilité.

Moi je vous invite à vous centrer sur vous, de quoi vous avez envie ou besoin pour la suite ?

Posez vous la question, sans jugement, avez-vous envie de rester et de dépasser cette épreuve ? Ou vous n’avez pas pas envie de rester ?

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des bilans de couple. C’est une séance qui dure 1h30 à faire seule ou en couple. On y aborde toutes les sphères de votre couple et on peut prendre le temps de faire un focus sur cette épreuve que vous avez vécu. Contactez moi pour plus d’infos.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

La loi de l’attraction et comment l’appliquer pour son couple.

Pour ceux qui préfèrent la vidéo, c’est par ici.

Je reviens aujourd’hui pour vous parler de la loi de l’attraction.

Alors en préambule, si vous trainez un peu sur les réseaux sociaux, si vous vous intéressez un peu au développement personnel, vous en avez forcément déjà entendu parler. Sans doute même que vous avez un peu entendu tout et son contraire.

Aujourd’hui je m’apprête à vous parler de ma version à moi, qui sera peut être différente encore. Vous l’avez compris, la loi de l’attraction c’est une idée générale que l’on personnalise. 

Je vous encourage à faire la même chose avec ma vision. Prenez ce qui vous intéresse, et mélangez ça à vos croyances et à vos pensées pour en faire une pensée unique, votre pensée. 

Ok, j’ai posé mon cadre, on est partis !

Pour moi, la loi de l’attraction c’est deux grands principes :

  • Une vision spirituelle
  • Une vision “scientifique”, plus pragmatique. Autrement dit la “non spirituelle”.

Certains vont se reconnaître dans l’une ou l’autre, ou les deux !

La loi de l’attraction c’est l’idée que l’on a la possibilité d’attirer à soi ce que l’on désire. Ça c’est le point de départ. C’est le socle des deux approches.

L’ Approche spirituelle

La loi de l’attraction est présente dans de nombreuses religions, c’est l’idée de “prier” pour obtenir quelque chose. C’est l’idée de demander à Dieu, à l’univers, à la Terre, à la Source, chacun le nomme à sa guise.

Mais l’idée est là, je demande, je demande souvent, avec ardeur, avec foi. 

Et en parallèle je mets en place des actions pour montrer ma bonne foi, ma motivation, et ainsi l’univers, Dieu, me le rendra. 

Mais l’idée essentielle est là, je prie fort, je mets en place de bonnes actions et j’obtiens.

Souvent, dans l’approche spirituelle on évoque aussi des vibrations, des énergies. C’est l’idée que tu vibres à une certaine fréquence et tu attires à toi des vibrations similaires.

L’ Approche plus pragmatique, non spirituelle

C’est la même idée mais formulée différemment. Dans cette approche on ne parle pas de prière mais de mettre le focus de son cerveau sur ton objectif. 

De manière concrète, c’est y penser au quotidien, plusieurs fois par jour. C’est l’écrire sur ton frigo, c’est le mettre comme fond d’écran. C’est répéter tous les jours des affirmations.

En mettant le focus dessus,  ton cerveau va chercher dans ton environnement, dans ta vie ce qui coïncide avec tes pensées.

Ton cerveau veut de la cohérence. Il va filtrer les informations qu’il reçoit pour ne garder que celles qu’il jugent pertinentes, celles qui vont dans le sens de tes pensées actuelles.

Par conséquent, si tu remplis ton cerveau de pensées négatives, dévalorisantes, alors ton cerveau va chercher dans ton environnement ce qui les confirme. 

On connait tous ces journées où tu as passé, une mauvaise nuit, puis tu arrives en retard au travail, puis comme par hasard c’est le jour où tu devais intervenir en réunion mais tu avais zappé, il n’y a plus ton sandwich préféré à la boulangerie, tu loupes ton bus en rentrant, t’es en retard à l’école, ton repas brûle dans le four… Et tu te couches en te disant qu’aujourd’hui était particulièrement une mauvaise journée !

Bon et bien ça c’est un fonctionnement classique de ton cerveau. Si tu commences ta journée en te disant qu’elle va être pourrie, alors ton cerveau va retenir tous les éléments qui vont valider cette idée tout au long de la journée..

C’est ce phénomène qu’on traduit par “attirer à soi”. Si tu penses que tu vas avoir une mauvaise journée, si tu en ais convaincue, alors tu vas l’attirer à toi.

La loi de l’attraction dans ton couple

Cette loi de l’attraction marche aussi pour le positif je te rassure ! Ce n’est pas uniquement une loi qui va t’apporter des galères. Tu peux également l’utiliser au quotidien, dans ton couple.

Imaginons que tu veuilles plus de sérénité dans ton couple. Si tous les jours tu te répètes cette idée, alors de manière consciente et inconsciente tu va l’attirer à toi. 

De manière consciente, si tu te répètes tous les jours que tu veux être plus sereine, alors tu vas chercher ce que tu peux faire pour l’être, prendre du temps pour toi, lire, méditer, allez marcher, …

De manière inconsciente, lorsque une tension, un désaccord va apparaître dans ton couple, tu ne vas peut être pas surenchérir, tu vas être plutôt dans l’apaisement, chercher des solutions plutôt que blâmer l’autre.

C’est comme ça, petit à petit , que tu vas te créer une vie comme tu le souhaites, avec plus de sérénité dans ton couple.

Cette idée revient à dire que tes pensées créent ta réalité. C’est le fondement du coaching et de la relation d’aide. La première étape est de t’aider à réaliser que ce sont tes pensées qui apportent le négatif que tu ne veux plus dans ta vie.

Ensuite, c’est t’aider à créer de nouvelles pensées, qui iront davantage vers ton objectif.

Tu l’as compris la loi de l’attraction entre en action quand tu as une action sur tes pensées. Pour t’accompagner dans ce travail pour que ton couple gagne en sérénité, je te propose de t’inscrire à mon challenge gratuit.

Ce challenge, Les 5 clés pour améliorer la communication dans ton couple, va t’aider à mieux comprendre ce qui se joue dans ta relation. Et ainsi, tu vas aussi y apporter plus de sérénité.

Le lien du challenge : Les 5 clés pour améliorer la communication dans ton couple https://untempspournous.com/challenge-mieux-communiquer-dans-son-couple/

Mettez un peu de sensorialité dans votre couple!

Bonjour à tous, 

Un petit article aujourd’hui pour aborder la sensorialité dans le couple.

Nos cinq sens, que nous utilisons toute la journée, sans même sans rendre compte ont parfois besoin d’être stimulés.

Je vous propose dans cet article deux exercices pour deux sens à faire en couple.

L’objectif c’est d’enrichir l’utilisation de vos sens du quotidien.

À faire de temps en temps, par petites touches.

La vue

 Debout ou assis, nus ou habillés, l’un en face de l’autre.

On se regarde, on s’observe. Chaque centimètre de corps est regardé.

Les regards se croisent parfois. On échange des sourires timides ou amusés.

On connecte.

Ici et Maintenant, mes yeux ne sont là que pour toi.

Le goût

Et si vous cuisiniez pour l’autre?

Naan…. je ne vous dis pas d’ouvrir un paquet de pâtes comme tous les soirs.

Je vous propose de cuisiner quelque chose que vous n’avez jamais cuisiné !

Et un plat que vous pensez que l’autre n’a jamais mangé.

C’est l’idée d’une totale découverte, pour tous les deux…

Voilà pour les deux premiers sens. Et dites moi ? Quel est le sens le plus sensible ? Le plus développé ?

À quel moment on est un couple ? Et qui décide ?

Comment on définit un couple?

  • C’est quand on vit ensemble?
  • C’est quand on est amoureux?
  • C’est quand on a une sexualité ensemble?
  • C’est quand on partage des souvenirs ou des projets?
  • C’est quand on a des enfants en commun?

Est-ce que cela veut dire que si on ne rentre pas dans ces cases, alors on est pas un couple, ou pas “un vrai” couple ?

Je trouve qu’il y a beaucoup de personnes qui se questionnent au début, comment savoir si on est un couple ? Quand ça commence ?

Selon moi, il n’y a aucune règle, ne vous laissez pas enfermer dans des cases.

En se posant la question, en se comparant, en se demandant si c’est normal, vous cherchez à vous faire rentrer dans des cases et ça peut parfois créer des tensions, des souffrances inutiles.

Bien souvent, il n’y a rien d’officiel, c’est pleins de petits signes qui vont marquer la transition entre “se voir” et “faire couple. Cela peut être les présentations (famille ou amis) ; ou supprimer son compte du site de rencontre ; laisser la clé de son appartement ; l’arrêt des préservatifs (avec un dépistage commun idéalement).

En tout cas, c’est l’idée de ne pas forcément attendre “la grande annonce” mais être attentive aux signes.

Alors si ça fait deux jours que vous vous êtes rencontrés et vous vous dites en couple ? Hé bien c’est ok.

Ou ça fait un an que vous vous êtes rencontrés et vous n’êtes pas en couple? Hé bien c’est ok aussi.

À mon sens, c’est vous qui décidez de faire couple, au moment où vous le souhaitez.

Et l’autre dans tout ça?

C’est vrai que parfois, il y a un décalage. Vous vous sentez en couple mais pas l’autre. L’autre n’avance pas à votre rythme, ne souhaite pas s’engager.

Et ce décalage peut être douloureux à vivre si cela perdure dans le temps.

Si c’est quelque chose que vous traversez, je suis disponible pour vous aider à mieux comprendre ce qui se joue chez vous et comment le dépasser.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/