Mauvais amant ?

Je suis ravie de vous retrouver et de vous parler à nouveau sexualité. On parle aujourd’hui de ce sentiment qu’on a quand on a l’impression que l’autre est “pas terrible au lit”. Ce sentiment de frustration ou de penser que l’autre n’est pas à la hauteur.

Bref on fait quoi quand on l’autre n’est pas l’amant de nos rêves ?

Parfois il y a un décalage entre la sexualité qu’on pense pouvoir avoir avec l’autre et la réalité. “Il pourrait tellement être mieux ! “

Et si on arrêtait de penser que c’est l’autre qui a un problème ?

Je trouve que c’est parfois une attitude passive de se dire : il a un problème, c’est à lui de le régler, il doit faire ceci ou cela, …

Bien souvent, on se sort totalement de l’équation et c’est à l’autre de se débrouiller avec son problème ; ou plutôt avec ce qui nous pose problème.

C’est l’autre qui doit porter la frustration et la déception que l’on ressent.

J’entends aussi souvent : Mais moi je fais des efforts, moi je me renseigne, j’achète des bouquins… et lui ? Lui il est pas terrible et il ne fait pas d’efforts en plus !

J’ai envie d’attirer votre attention sur cette attitude. Si vous dites que cela ne va pas dans votre sexualité, c’est vous qui avez un problème, c’est vous qui avez envie de changement.

Mais si vous allez voir l’autre en lui disant : je ne suis pas satisfait, je veux que ça change alors change ! …

Vous imaginez bien que c’est pas les meilleures conditions pour amorcer un changement chez l’autre.

Cela est valable dans d’autres sphères de votre couple. Cette idée de “C’est l’autre qui dysfonctionne, c’est donc à lui de réparer”, n’apporte souvent que des tensions et des conflits. Vous risquez de vous épuiser et perdre votre temps à attendre que l’autre change.

Votre couple est un ensemble, une dynamique. Vous n’êtes pas seulement deux individus, vous formez un ensemble plus vaste : votre couple. Ce n’est pas l’autre qui a un problème mais bien votre couple qui a un problème. C’est la pratique de votre sexualité qui ne vous convient pas.

Et c’est donc bien ensemble que les choses se travaillent pour que la relation s’améliore.

Mieux se connaître plutôt que de focaliser sur l’autre

À mon sens, c’est plus constructif de définir ce dont on a envie et besoin plutôt que de dire que c’est l’autre qui fait mal.

Qu’est ce que vous aimeriez et que vous n’avez pas ? Qu’est ce que vous avez qui ne vous convient plus /pas ?

C’est important d’avoir une analyse plus fine que seulement un ressenti de “C’est pas terrible”. Et ensuite de communiquer avec son partenaire. À ce moment là vous sortez d’une attitude passive, d’attendre que l’autre fasse et vous proposez des choses, vous partagez vos besoins et vos envies.

C’est une toute autre dynamique !

Il est mauvais ou il a besoin d’être initié ?

J’ai rencontré des femmes qui au lieu de me dire que leur conjoint était mauvais m’ont dit qu’elles avaient dû l’initier.

Pour autant, c’est la même chose, au lit elles étaient insatisfaites. Mais leur état d’esprit était différent. Elles avaient envie de l’aider pour qu’il connaisse mieux leur fonctionnement, ce qu’elles aiment.

Elles ont pris le parti d’accompagner leur partenaire pour qu’ils trouvent ensemble des solutions pour qu’elles soient plus satisfaites.

Si tu veux aller plus loin, je t’invite à regarder la vidéo. J’y parle aussi d’incompatibilité.

Si vous avez envie d’aller plus loin à deux, si vous voulez être dans une démarche active pour améliorer votre sexualité et votre relation, je propose des accompagnements en ligne pour les couples.

Pour en savoir plus c’est par ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Prenez soin de vous.

Lucie, Thérapeute de couple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *