Infidélité. Comment pardonner ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Infidélité. Comment pardonner ?

J’ai déjà fait une première vidéo sur l’infidélité que je vous invite à regarder pour commencer. Dans cette première vidéo je parle du ressenti juste après avoir découvert l’infidélité et des difficultés à s’écouter pour savoir si on pardonne ou pas.

Aujourd’hui, je vais un peu plus loin. Vous avez connu une infidélité et vous avez pris la décision de rester, de continuer, de pardonner.

Et beaucoup de personnes ont fait le même chemin que vous et certaines sont venus me voir en me demandant : Ok et une fois que j’ai pris la décision de pardonner, comment je fais ?

Pourquoi j’ai encore mal alors que j’ai décidé de pardonner ?

Après le choc, le tsunami de la découverte de l’infidélité, vous avez pris votre décision. Vous avez pesé le pour et le contre et vous avez décidé de rester. Vous vous êtes peut être dit que vous vouliez donner encore une chance à votre histoire, ou vous n’avez pas envie de remettre en question tout ce que vous avez construit.

Sauf que toutes ces réflexions ont été faites avec votre tête, c’est votre mental qui pèse le pour et le contre et qui s’en sert pour prendre une décision.

Mais vous n’êtes pas qu’une tête, vous êtes aussi un coeur, des tripes et pour les plus spirituels d’entre vous, une âme.

Alors oui, votre tête dit “On pardonne”, mais que dit votre coeur ? Et vos tripes? Et votre âme?

Bien souvent le temps est plus long pour accepter, pour pardonner, pour passer à autre chose que pour votre tête.

Les 3 étapes pour pardonner une infidélité.

Pour parler de l’infidélité, j’aime bien utiliser l’image d’une blessure.

  1. On nettoie la blessure.

C’est l’idée qu’il ne faut pas laisser d’impuretés (de non dits, d’incompréhensions). Alors c’est important de beaucoup se parler et que vous puissiez vraiment sortir de vous toutes vos émotions (tristesse, colère, rage, dégoût…)

Et c’est aussi important de poser les questions que vous avez besoin de poser. Qu’il ne reste pas de zones d’ombres et de doutes.

Je ferais quand même ici une précision. Parfois, on a tendance à poser milles fois la même question, sous un autre angle ou de manière détournée. Et quand on voit une incohérence, alors on se jette dessus “Ce n’est pas ce que tu m’as dis quand je t’ai posé la même question il y a deux jours, comment je peux te faire confiance ?”.

Souvent, on pense que quand on dit la vérité, alors si on nous pose vingt fois la même question on répondra la même chose. Ce n’est pas aussi simple que cela. L’autre, qui a été infidèle, qui craint de vous perdre, qui a peur de vous blesser davantage, se met beaucoup de pression pour vous répondre. Il peut aussi s’énerver des mêmes questions qui reviennent. Et à force de répéter encore et encore, en donnant toujours plus de détails, il y a parfois des incohérences, des confusions. Et ce n’est pas forcément le signe d’un mensonge.

2. On met un pansement.

Mettre un pansement peut prendre plusieurs formes, mais l’objectif c’est de solidifier pour que la guérison se fasse. Avec les couples que j’accompagne, on parle de réengagement et de pardon.

Se réengager, c’est l’idée de se choisir à nouveau, maintenant, après l’infidélité. “Je te choisis à nouveau et tu me choisis à nouveau”. C’est l’occasion aussi de rappeler ou modifier les “termes de votre contrat de couple”. Qu’est ce que tu t’engages à respecter ?

Et l’idée du pardon c’est d’arrêter d’en vouloir à l’autre. C’est tirer un trait sur ce qui s’est passé. Ce n’est pas oublier mais c’est arrêter de le reprocher.

3. On attend que ça cicatrise.

Même si c’est difficile à entendre pour ceux qui le vivent, le temps est votre allié. La plaie est à vif dans les débuts, puis moins douloureuse, et à la fin il ne reste qu’une cicatrice.

Dans l’attente que ça cicatrise, je vous encourage à ne pas toucher au pansement toutes les dix secondes. On n’en parle pas toutes les semaines, et on ne le balance pas à l’autre dès qu’il dit un truc qui ne vous convient pas.

Enfin, le dernier point, il faut accepter que l’on va vivre quelques temps avec une confiance en l’autre bancale. C’est évident, que votre confiance ne va pas apparaître d’un coup un matin. Elle a été mise à rude épreuve et elle va devoir se restaurer progressivement.

C’est donc normal si dans les débuts vous êtes plus méfiant, sur la réserve, et peu rassuré. Cela fait parti du processus.

Bon, je sais que le sujet n’est pas très drôle aujourd’hui, mais c’est important pour moi d’en parler. Pour rassurer les couples qui font le choix d’avancer quand même, qui souhaitent dépasser cette épreuve et qui se sentent souvent bien seuls pour le gérer.

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des bilans de couple. C’est une séance qui dure 1h30 à faire seule ou en couple. On y aborde toutes les sphères de votre couple et on peut prendre le temps de faire un focus sur cette épreuve que vous avez vécu. Contactez moi pour plus d’infos.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

La première vidéo sur l’Infidélité : https://youtu.be/tpTDVaO4Ds0

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *