Infidélité. Un tsunami ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Infidélité. Un tsunami.

Il existe peu d’études crédibles sur l’infidélité et elles sont à prendre avec des pincettes car peu de gens reconnaissent avoir été infidèles.

À mon sens, tout le monde est concerné par l’infidélité. À l’échelle de sa vie, soit on a connu l’infidélité, soit on le vit actuellement, soit on le vivra. Et si on est pas concerné directement, on a tous connu des doutes sur son partenaire et des soupçons. Ou au contraire, des envies, du désir, des pensées pour quelqu’un d’autre que son partenaire.

Ce sujet est très vaste et je ferais sans doute plusieurs articles sur ce thème. Mais j’avais envie de commencer par trois idées que je trouve importantes.

Vous êtes libres de réagir comme vous le souhaitez.

La grande majorité des personnes vivent mal la découverte d’une infidélité, elles se sentent trahies, déçues, humiliées, etc… Cela leur appartient. Vous avez le droit de ressentir ce que vous souhaitez.

Et vous avez aussi le droit de le ressentir comme un tsunami. De vous sentir dévastée. Et ça quelque soit le “contenu de l’infidélité”, que ce soit un baiser ou une relation cachée de deux ans. Parfois on ne s’autorise pas à ressentir des émotions fortes car “ce n’était pas grand chose”.

Souvent, quand vous traversez une épreuve comme l’infidélité, tous vos proches ont toujours un bon conseil pour vous. Le plus souvent c’est des conseils donnés avec bienveillance, mais cela peut vous rendre confus et vous aurez plus de mal à savoir ce que vous voulez vous.

J’attire aussi votre attention sur le fait que bien souvent , les conseils des autres parlent plus d’eux mêmes que de vous.

Par exemple si votre amie vous dit “Quitte le ! Tu pourras élever tes enfants toute seule, tu seras tranquille”. Ce conseil parle plus d’elle, de son image d’un père que de vous. Sans doute que pour elle, un père est un objet un peu inutile et qui pose plus de problème qu’autre chose. Mais cette image du père, ça lui appartient, bien souvent cela n’a rien à voir avec vous, ni avec votre relation.

Etre accompagnés pour retrouver un dialogue.

Quand on vient d’apprendre que l’autre a été infidèle, c’est difficile de l’écouter, c’est parfois impossible d’entendre ses explications. Pourtant je pense que la communication dans ces moments là est primordiale.

Cela peut permettre de se séparer en ayant pu dire tout ce que l’on pensait, sans non dits, sans regrets ou zones d’ombres. C’est une séparation plus apaisée que dans la colère et les silences.

Et si vous souhaitez continuer ensemble, alors il faut passer par cette étape où on aborde ce qui s’est passé, ce qu’on ressent pour mieux tourner la page.

Parfois, le faire à deux c’est difficile, vous êtes trop dans l’émotionnel, vous avez besoin d’une personne neutre, qui fasse tiers et qui favorise la communication entre vous.

C’est quelque chose que je propose, si vous vous lez en savoir plus c’est par ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Vous n’êtes pas responsable de l’infidélité de l’autre.

J’entends souvent : “Oui il m’a trompée mais c’est un peu de ma faute, on avait pas de relations sexuelles depuis plusieurs mois, c’est compliqué à la maison, je m’occupe beaucoup des enfants”.

Mais là, vous portez la responsabilité du passage à l’acte de quelqu’un d’autre. A mon sens, chacun est responsable de ses actions. C’est l’autre qui a fait la démarche d’aller vers quelqu’un d’autre et de ne pas dire stop.

A tout moment, on peut arrêter, dire stop. L’autre n’a pas dit stop, c’est un choix. Ce n’est pas le votre, ce n’est donc pas votre responsabilité.

Ce discours, ces pensées : “c’est ma faute si, …, je ne suis pas assez bien, etc …ne vous aident pas. Elles vous responsabilisent alors que ce sont les actions d’autrui.

Et je vous invite à être attentif, parce que parfois ces pensées sont à l’origine de votre décision. “Je veux le quitter mais en même temps si j’avais fais si ou ça…”

Votre prise de décision doit se réfléchir sans porter de culpabilité.

Moi je vous invite à vous centrer sur vous, de quoi vous avez envie ou besoin pour la suite ?

Posez vous la question, sans jugement, avez-vous envie de rester et de dépasser cette épreuve ? Ou vous n’avez pas pas envie de rester ?

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des bilans de couple. C’est une séance qui dure 1h30 à faire seule ou en couple. On y aborde toutes les sphères de votre couple et on peut prendre le temps de faire un focus sur cette épreuve que vous avez vécu. Contactez moi pour plus d’infos.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *