Personnalité évitante & relation amoureuse : comment trouver l’équilibre ? 

Une personnalité évitante dans une relation amoureuse peut être extrêmement frustrante et compliquer durement la communication entre les partenaires. Dans cet article et cet épisode de podcast, je réponds à vos principales questions pour y voir plus clair face à cette situation délicate. Comment se manifeste un attachement évitant ? D’où ce problème vient-il ? Comment se comporter avec un évitant ? 

Qu’est-ce qu’une personnalité évitante dans une relation amoureuse ? 

Mise en garde : c’est un trouble psychiatrique

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais rappeler que : 

  • Même si je reçois plus souvent des femmes au sujet d’un conjoint évitant, ça peut aussi exister dans l’autre sens ! 
  • Je ne suis pas médecin, ni psychiatre… or, ce type de trouble ne peut être diagnostiqué que par un médecin. 
  • Ce dont je parle ici englobe aussi tous les comportements qui ressemblent à, tendent vers ceux d’une personnalité évitante, sans forcément en être, médicalement parlant. 

Maintenant que ça, c’est clair, voyons de quoi nous parlons ici. Une personnalité évitante dans une relation amoureuse, qu’est-ce que c’est ?

« De manière générale, on va retrouver ce qu’on va appeler la peur de l’intimité. On va parler d’indépendance excessive et on va parler d’évitement d’émotions fortes. » 

Un fort besoin d’indépendance 

Il peut, par exemple, s’agir de personnes qui sont bien en couple… mais ne veulent pas officialiser, veulent absolument prendre leur temps. 

« On est en couple, mais pour autant, mon indépendance, ma sphère individuelle à moi, elle est ultra importante et elle prend énormément de place. »

Évitement des émotions fortes

Il peut aussi s’agir de personnes en couple mais qui, après un moment où on a été très connectés, deviennent soudainement très distantes.

« Il y a une prise de distance quand c’est trop joyeux, quand c’est trop heureux, quand on a été hyper complice, ça a été hyper intense […], et puis après, dès le lundi, il n’y a plus rien et il n’y a plus de nouvelles […] d’un coup. »

Peur de l’intimité

« Ce sont des personnes qui me décrivent : « il n’a pas envie qu’on parle de nos soucis, il n’a pas envie que je me montre vulnérable, que je parle de mes doutes, que je parle de mes peurs ». Ça va être aussi des gens qui vont me dire : « elle me renvoie qu’elle ne veut que du positif, que des trucs agréables, que des bons moments et elle ne veut pas des prises de tête, des choses un peu compliquées… ». »

Pourquoi une personne évitante agit-elle ainsi ? 

Il n’est, bien sûr, pas possible de donner une explication générale à la présence d’une personnalité évitante dans une relation amoureuse. Cependant, souvent, on retrouve quelque chose dans l’enfance de la personne, dans son histoire de vie, dans une précédente relation. 

Une personnalité évitante dans une relation amoureuse se décèle aussi par une peur de l’intimité. Cependant, on ne parle pas (forcément) ici d’intimité sexuelle, mais plutôt de tous ces moments où on s’ouvre à l’autre, où on se montre vulnérable. 

« On voit bien, en discutant avec ces personnes-là, qui ont ce style d’attachement, qu’on est sur du réactionnel : au vu de ce que j’ai vécu, au vu de ce que j’ai déjà connu… alors j’ai des blessures un peu émotionnelles et donc, j’ai un grand besoin de me préserver, de me protéger, de mettre des carapaces. »

Qu’est-ce qu’un attachement évitant entraîne au sein d’un couple ? 

Une personnalité évitante dans une relation amoureuse peut avoir plusieurs conséquences. Cela peut, entre autres, entraîner beaucoup de frustrations. 

« Frustration parce que c’est quelqu’un avec qui on est bien, et pour autant, on n’y arrive pas. Alors… frustration pour les deux, hein ! À la fois pour la personne qui a ce comportement-là, et la personne qui est en couple avec la personne qui a ce comportement-là. »

Cette frustration peut prendre d’autant plus de place qu’il est possible, à certains moments, de se sentir bien, de toucher du doigt ce que ça pourrait être, voire de le vivre le temps de quelques heures, jours ou semaines. 

Ça peut également être un frein pour créer une relation profonde, car pour cela, il faut aussi des moments de vulnérabilité, où on s’ouvre à l’autre. 

Un certain manque de confiance peut vite prendre beaucoup de place. 

« Le week-end dernier, c’était exceptionnel, et puis en fait, après, je n’ai pas de nouvelle […], ou la personne est distante en face. Je ne comprends pas. Est-ce qu’en fait, le week-end n’était pas bon ? […] En fait, il s’est passé quelque chose que je n’ai pas vu et qui explique le comportement actuel ? Vous voyez un peu la parano dans laquelle on va rentrer… »

Ce type de question prend beaucoup d’espace mental et peut vous ronger. Et de là à craindre que son/sa conjoint·e a une autre relation ou qu’il/elle pense à quelqu’un d’autre, il n’y a qu’un pas. 

Comment se comporter avec un évitant ? 

Pour terminer : comment se comporter avec un évitant ? Bien sûr, je m’adresse ici aux personnes qui décident de rester en couple… Une autre option est de partir, mais ce n’est pas de cela dont il s’agit dans cet article ! 

Établissez des limites 

« L’idée va être d’être au clair avec vous-même et d’établir des limites qui vont vous respecter. C’est-à-dire qu’à un moment, on ne va pas pouvoir être dans une acceptation pleine et entière du comportement de l’autre, parce qu’à un moment, ça va être trop, à votre détriment. L’idée, ce n’est pas : « tu fonctionnes comme tu veux, moi je suis à côté et je me dépatouille »… Ba non, en fait. Si on est sur un engagement, si on est sur une relation, il y a quand même l’idée qu’il faut que moi aussi, j’y trouve mon compte. Il faut que le couple prenne aussi un petit peu de temps pour que ça se passe bien pour moi. »

Je vous invite à prendre un temps pour établir ce qui est OK pour vous ou non. 

Je précise quand même qu’il ne s’agit pas ici de jeter la pierre à l’autre. Ça n’empêche pas d’être empathique. On peut essayer de comprendre l’autre… mais en se respectant soi aussi. 

Faites-vous aider

On pourrait dire que je prêche pour ma paroisse, mais si vous avez vraiment affaire à une personnalité évitante dans votre relation amoureuse, de l’aide serait vraiment bénéfique. 

Il peut s’agir d’aide pour vous seul·e, en thérapie individuelle. Il peut être nécessaire d’avoir un espace sécurisé pour parler, exprimer ce qui a besoin de l’être de façon très franche. Ça pourra aussi vous permettre d’être cru·e, car, dans la réalité, un attachement évitant peut se manifester de façon beaucoup plus fine que dans les exemples donnés dans cet épisode ! 

Par ailleurs, je vous conseille aussi une thérapie de couple. Cela vous aidera à mieux comprendre l’autre en présence de quelqu’un qui offre un cadre sécurisant et neutre. 

*

Si vous pensez que je peux être cette personne, je vous propose de me contacter ou de prendre un rendez-vous. Quoiqu’il en soit, j’espère que cet article et cet épisode vous auront apporter les réponses dont vous avez besoin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *