Envie d’une bulle de reconnexion ?

C’est la rentrée !

Pour certains ça fait déjà une semaine. Les vacances sont loin, les tensions dans le couple qui s’étaient apaisées reviennent. Je suis sûre que tu es déjà fatigué et tu regarde quand seront les prochaines vacances.


Stop. Pause.

Et si on prenait le temps ? Dans cet article, je te propose de ne pas t’engouffrer tête baisée dans ton quotidien mais de véritablement prendre un peu de temps pour toi. Ça te dit une petite bulle rien que pour toi?
Oui ? Alors on est partis!


La puissance de l’Ici et le Maintenant.

Je sais bien que dit comme ça, on croit à un truc un peu perché mais je t’assure que c’est LA BASE.

Pour créer cette bulle où tu te concentres sur toi, il faut te ramener dans l’ici et le maintenant. Ne sois pas parasité par ce qui va se passer dans une heure, ou la galère que tu as eu ce matin en allant au boulot.

Non. Ici et maintenant. Demande toi :

  • Comment je vais? (Pas dans ta vie en générale mais là, tout de suite).
  • Comment je me sens ?
  • Comment je veux me sentir?

C’est un exercice à faire au quotidien. C’est clairement une manipulation de ton cerveau. Si tu lui répètes chaque matin que tu veux te sentir dynamique, alors il va finir par s’en imprégner et tu vas pouvoir modifier ton énergie.

Pour cet exercice c’est aussi important d’être dans son corps, quelles sensations tu éprouves? Est-ce qu’il y a des zones de tensions?

Les questions à se poser et la connexion à ton corps participe à faire un check up de la où tu en es.

Un petit bilan?

Je sais que tu n’es pas fan des bilans. On aime pas trop prendre le temps de regarder en arrière, de se rappeler ce qu’on avait dit qu’on ferait… et que souvent on a pas fait…

Mais j’ai envie de t’en parler parce que c’est essentiel si tu veux mettre en place des choses nouvelles dans ta vie. Si tu ne veux pas juste subir les jours qui passent. Si tu as envie d’avoir une vraie marge de manoeuvre il faut que tu ais des projets pour toi même.

Qu’est ce que tu te souhaites? Et une fois que tu as une envie, un objectif alors tu deviens chef de projet! C’est ton boulot de t’assurer que tout se passe bien.

Si tu veux commencer en douceur je t’invite à faire le bilan de ton été.

Qu’est ce que tu as envie d’en retenir de positif, qui a amélioré ton quotidien ?

Et quelles sont les expériences que tu ne souhaites pas reproduire ou que tu souhaites améliorer?

Je t’invite à prendre ce temps pour voir ce qui est important pour toi et te centrer dessus.

Tu fais quoi le 31 décembre 2020?

Pour finir, j’ai envie de te proposer un exercice de visualisation.

Si je te dis décembre 2020, qu’est ce que tu vois? Comment tu te sens?

Qu’est ce que tu as enfin réussi à faire? Quelle décision tu as enfin prise?

Et si la “toi” de décembre 2020 pouvait te dire sur quoi mettre le focus entre maintenant et la fin de l’année ; ce serait quoi?

Bon je pense que si tu prends vraiment le temps de faire ces trois exercices tu auras réussi à créer cette bulle pour te recentrer sur toi.

Je te rappelle les trois clés pour créer cette bulle :

  • Comment je vais là maintenant?
  • Quel bilan de ces derniers mois?
  • Vers où je veux aller?

Une fois que tu as créé ta bulle, si tu as envie d’aller plus loin j’ai une proposition pour toi.

Si tu es en couple et que tu souhaites continuer à travailler ton développement personnel en douceur, je t’invite à t’inscrire à mon challenge gratuit : Les 5 clés pour améliorer ta communication de couple.

Prends soin de toi.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

HELP ! On arrive plus à se parler !

https://youtu.be/O8ASYIe9DOE
Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Est-ce que cela vous parle ?

“Il n’arête pas de se plaindre alors que JE fais tous les efforts”

“Je ne le supporte plus, dès qu’il ouvre la bouche, ça m’insupporte !”

“Je ne supporte plus aucune critique, cela me met tout de suite dans une colère folle”

“Je préfère me taire sinon, il va se vexer et il va faire la tête pendant trois jours”

Si cela vous parle, c’est que vous connaissez peut être des “difficultés de communication” dans votre couple. C’est que vos échanges, vos conversations ne sont pas toujours fluides, voire elle créent des tensions.

J’ai envie dans cet article de vous donner trois pistes pour commencer à inverser la dynamique relationnelle dans laquelle vous êtes.

Un désaccord n’est pas un problème.

Dans les couples que j’accompagne, je vois bien souvent que l’origine de leurs difficultés c’est un désaccord. L’un veut A, l’autre veut B.

C’est ce qu’on appelle un désaccord, vous ne voulez pas la même chose au même moment.

J’en profite pour rappeler que c’est normal, que c’est humain et que personne n’est d’accord sur tout, tout le temps.

Un désaccord exprime juste des besoins différents. Sauf que bien souvent, les couples n’aiment pas être en désaccord parce que c’est, disons le, parfois inconfortable à vivre.

Alors soit il y en a un qui masque son besoin. “J’ai dis que je voulais A ? Non, finalement je m’en fiche, c’est bon, je fais comme toi, prenons B.”

Ou alors il y en a un qui va chercher à imposer à l’autre son choix.

Et c’est là que ça devient compliqué.

Parce que si ton choix A est vraiment important pour toi et que tu t’assois dessus ; à un moment ce sera trop.

Et c’est là qu’on revient à nos phrases du début : “Il n’arête pas de se plaindre alors que JE fais tous les efforts”.

C’est ce sentiment de s’être “sacrifié pour l’autre”. J’avais des besoins que je n’ai pas écouté pour toi et en plus tu oses te plaindre ?

Bien souvent les choses se mettent en place progressivement, et donc c’est aussi progressivement qu’une autre dynamique peut s’installer. Mais OUI, une autre dynamique est possible !

As-tu les cheveux roses ?

Ne pars pas, c’est toujours moi ! Je n’ai pas perdu la tête.

J’utilise beaucoup cette métaphore quand les réflexions des autres nous mettent en colère, quand on ne supporte plus la moindre critique.

Si une copine te dis : “Oh tes cheveux roses c’est trop moche !”.

Mais si toi, tu n’as pas les cheveux roses. Tu vas te dire: “Elle délire ma pote ou elle est fatiguée?”

Est-ce que ça va te vexer ? Le plus souvent non, parce que tu sais que tu n’as pas les cheveux roses. Par conséquent, sa réflexion n’a pas de prise sur toi.

Par contre si cette même copine te dis: “Ils sont trop moches tes cheveux aujourd’hui”.

Et si toi même tu trouves que tes cheveux en ce moment c’est pas facile, et que tu aimerais aller chez le coiffeur mais tu n’as pas le temps ou pas l’argent.

Là, ça peut te vexer. Là, tu peux te remettre en question, te sentir mal ou en colère. Là, il y a une prise sur toi. Pourquoi ? Parce que ce qu’elle dit, tu y crois aussi un peu.

Pourtant c’est une réflexion, comme celle des cheveux roses. Mais, soit elle vient résonner sur un truc déjà sensible en toi ; soit non.

Donc quand tu ne supportes plus les remarques de ton partenaire, demande toi : Pourquoi ça me fait réagir? Est-ce que moi aussi je le crois un peu? Est-ce que ça vient s’ajouter à quelque chose de déjà sensible chez moi ?

Un peu de bienveillance ?

Pour finir je voulais vous donner un peu de bienveillance et vous parler “du choix du moins pire”.

Quand parfois on a envie de dire qu’on est pas d’accord mais on ne le fait pas parce qu’on a pas envie que l’autre se vexe ou se mette en colère.

Parce que oui, des fois ce n’est pas possible. Des fois, on a pas l’énergie ou c’est pas le bon moment pour subir l’autre qui boude pendant trois jours ou pour subir une énième dispute.

Alors votre cerveau prend une décision, parfois de manière instantanée : j’y vais ou j’y vais pas ?

Et votre cerveau prend la décision la mieux pour vous à ce moment là. Ton cerveau cherche à te préserver et à te protéger.

Mais c’est vrai que souvent, ça ne dure qu’un temps. À un moment tu peux avoir le sentiment d’un trop plein.

Ou tu peux aussi aspirer une relation que ne soit pas faite que de décisions “la moins pire”.

Si tu as envie de commencer à travailler sur la communication dans ton couple, j’ai créer un challenge gratuit pour ça : Les cinq clés pour améliorer la communication de ton couple.

Il sort officiellement le 04 septembre 2020 mais les membres de mon groupe Facebook privé et mes abonnés à mes mails privés peuvent déjà le commencer en exclusivité.

Si ça t’intéresse rejoins moi sur ma liste pour que je t’envoie mes mails privés : https://untempspournous.com/

Prends soin de toi.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

La tendresse c’est avant ou après l’amour ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Un peu de tendresse ?

Alors aujourd’hui on parle de la tendresse. C’est tout doux, tout mignon la tendresse, y’a rien à dire sur la tendresse ! Mais si, mais si, et vous allez voir c’est hyper intéressant.

Cet article c’est pour ceux qui ont envie d’approfondir leur relation de couple. Ceux qui n’ont pas forcément de grandes difficultés mais qui ont envie de mieux se comprendre, et mieux se connaître.

La tendresse c’est avant ou après l’amour ?

J’ai discuté avec pas mal de femmes et beaucoup me disent “Pour que je fasse l’amour, IL FAUT, qu’il y ait eu avant de la tendresse, et qu’on ne soit pas fâchés”.

Et j’ai discuté avec quelques hommes qui m’ont dit “Moi la tendresse, c’est après l’amour, j’ai trop envie de faire des câlins, de dire des mots doux, de parler pendant des heures”.

Vous commencez à comprendre le truc ?

Pour beaucoup de couple cette tendresse créer des enjeux de pouvoir et parfois des tensions. La sexualité pour avoir de la tendresse et la tendresse pour avoir de la sexualité.

Je pense que c’est aussi parfois des idées reçues mais je vous en reparle un peu plus loin.

La tendresse comme outil de communication et de désir

Pour ceux qui ont envie/besoin de tendresse pour avoir de la sexualité (le plus souvent les femmes mais pas que).

La tendresse est vraiment un outil précieux à utiliser dans votre relation. La tendresse peut être perçue comme un liant, comme une huile pour que la mécanique de votre relation fonctionne mieux.

Souvent les couples aujourd’hui se croisent. Un peu le matin, un peu le soir et de temps en temps ils font l’amour. Ces moments de sexualité sont des moments de connexion importants mais parfois ce sont les seuls. Parce que le reste du temps vous êtes au travail, ou avec les enfants et que vous n’avez pas la disponibilité pour connecter avec l’autre.

La tendresse peut alors être un moyen de vous connecter avec votre partenaire.

Et cela peut aussi être un moyen d’entretenir votre désir. Si vous avez besoin/envie de tendresse pour activer votre libido, cela vous permet d’entretenir des conditions favorables pour votre désir.

Et si on a pas envie de tendresse ?

Je trouve qu’il y a aussi beaucoup d’idées reçues sur la tendresse. Comme le fait que les femmes en ont besoin et que les hommes n’aiment pas trop ça.

Dans les faits, dans la pratique j’aime à dire qu’à la naissance, les bébés garçons aiment autant que les filles les câlins, et les marques d’affection en général.

Cette différence qu’on observe parfois se fait avec le temps, avec l’éducation, avec l’image sociale de ce que devrait être un homme. Et parfois, les hommes s’éloignent de leur envie un peu “primaire” de tendresse.

Et à l’inverse, l’image renvoyée aujourd’hui aux femmes c’est qu’elles aiment la douceur et la tendresse. Et qu’une sexualité sans tendresse c’est “du sexe pour du sexe”, et c’est mal vu.

Je vous invite à prendre conscience de ces carcans sociaux dans lesquels nous sommes et qui nous éloignent parfois de nos envies et nos désirs.

Une femme qui ne veut pas de tendresse n’est pas une s***** et un homme qui veut de la tendresse n’est pas “un fragile ou un soumis”.

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des accompagnements. Et avant de se lancer, je propose une séance découverte gratuite. Pour plus d’infos : Séance découverte

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Mon conjoint est mauvais amant !

Je suis ravie de vous retrouver et de vous parler à nouveau sexualité. On parle aujourd’hui de ce sentiment qu’on a quand on a l’impression que l’autre est “pas terrible au lit”. Ce sentiment de frustration ou de penser que l’autre n’est pas à la hauteur.

Bref on fait quoi quand on l’autre n’est pas l’amant de nos rêves ?

Parfois il y a un décalage entre la sexualité qu’on pense pouvoir avoir avec l’autre et la réalité. “Il pourrait tellement être mieux ! “

Et si on arrêtait de penser que c’est l’autre qui a un problème ?

Je trouve que c’est parfois une attitude passive de se dire : il a un problème, c’est à lui de le régler, il doit faire ceci ou cela, …

Bien souvent, on se sort totalement de l’équation et c’est à l’autre de se débrouiller avec son problème ; ou plutôt avec ce qui nous pose problème.

C’est l’autre qui doit porter la frustration et la déception que l’on ressent.

J’entends aussi souvent : Mais moi je fais des efforts, moi je me renseigne, j’achète des bouquins… et lui ? Lui il est pas terrible et il ne fait pas d’efforts en plus !

J’ai envie d’attirer votre attention sur cette attitude. Si vous dites que cela ne va pas dans votre sexualité, c’est vous qui avez un problème, c’est vous qui avez envie de changement.

Mais si vous allez voir l’autre en lui disant : je ne suis pas satisfait, je veux que ça change alors change ! …

Vous imaginez bien que c’est pas les meilleures conditions pour amorcer un changement chez l’autre.

Cela est valable dans d’autres sphères de votre couple. Cette idée de “C’est l’autre qui dysfonctionne, c’est donc à lui de réparer”, n’apporte souvent que des tensions et des conflits. Vous risquez de vous épuiser et perdre votre temps à attendre que l’autre change.

Votre couple est un ensemble, une dynamique. Vous n’êtes pas seulement deux individus, vous formez un ensemble plus vaste : votre couple. Ce n’est pas l’autre qui a un problème mais bien votre couple qui a un problème. C’est la pratique de votre sexualité qui ne vous convient pas.

Et c’est donc bien ensemble que les choses se travaillent pour que la relation s’améliore.

Mieux se connaître plutôt que de focaliser sur l’autre

À mon sens, c’est plus constructif de définir ce dont on a envie et besoin plutôt que de dire que c’est l’autre qui fait mal.

Qu’est ce que vous aimeriez et que vous n’avez pas ? Qu’est ce que vous avez qui ne vous convient plus /pas ?

C’est important d’avoir une analyse plus fine que seulement un ressenti de “C’est pas terrible”. Et ensuite de communiquer avec son partenaire. À ce moment là vous sortez d’une attitude passive, d’attendre que l’autre fasse et vous proposez des choses, vous partagez vos besoins et vos envies.

C’est une toute autre dynamique !

Il est mauvais ou il a besoin d’être initié ?

J’ai rencontré des femmes qui au lieu de me dire que leur conjoint était mauvais m’ont dit qu’elles avaient dû l’initier.

Pour autant, c’est la même chose, au lit elles étaient insatisfaites. Mais leur état d’esprit était différent. Elles avaient envie de l’aider pour qu’il connaisse mieux leur fonctionnement, ce qu’elles aiment.

Elles ont pris le parti d’accompagner leur partenaire pour qu’ils trouvent ensemble des solutions pour qu’elles soient plus satisfaites.

Si tu veux aller plus loin, je t’invite à regarder la vidéo. J’y parle aussi d’incompatibilité.

Si vous avez envie d’aller plus loin à deux, si vous voulez être dans une démarche active pour améliorer votre sexualité et votre relation, je propose des accompagnements en ligne pour les couples.

Pour en savoir plus c’est par ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Prenez soin de vous.

Lucie, Thérapeute de couple

Infidélité. Comment pardonner ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Infidélité. Comment pardonner ?

J’ai déjà fait une première vidéo sur l’infidélité que je vous invite à regarder pour commencer. Dans cette première vidéo je parle du ressenti juste après avoir découvert l’infidélité et des difficultés à s’écouter pour savoir si on pardonne ou pas.

Aujourd’hui, je vais un peu plus loin. Vous avez connu une infidélité et vous avez pris la décision de rester, de continuer, de pardonner.

Et beaucoup de personnes ont fait le même chemin que vous et certaines sont venus me voir en me demandant : Ok et une fois que j’ai pris la décision de pardonner, comment je fais ?

Pourquoi j’ai encore mal alors que j’ai décidé de pardonner ?

Après le choc, le tsunami de la découverte de l’infidélité, vous avez pris votre décision. Vous avez pesé le pour et le contre et vous avez décidé de rester. Vous vous êtes peut être dit que vous vouliez donner encore une chance à votre histoire, ou vous n’avez pas envie de remettre en question tout ce que vous avez construit.

Sauf que toutes ces réflexions ont été faites avec votre tête, c’est votre mental qui pèse le pour et le contre et qui s’en sert pour prendre une décision.

Mais vous n’êtes pas qu’une tête, vous êtes aussi un coeur, des tripes et pour les plus spirituels d’entre vous, une âme.

Alors oui, votre tête dit “On pardonne”, mais que dit votre coeur ? Et vos tripes? Et votre âme?

Bien souvent le temps est plus long pour accepter, pour pardonner, pour passer à autre chose que pour votre tête.

Les 3 étapes pour pardonner une infidélité.

Pour parler de l’infidélité, j’aime bien utiliser l’image d’une blessure.

  1. On nettoie la blessure.

C’est l’idée qu’il ne faut pas laisser d’impuretés (de non dits, d’incompréhensions). Alors c’est important de beaucoup se parler et que vous puissiez vraiment sortir de vous toutes vos émotions (tristesse, colère, rage, dégoût…)

Et c’est aussi important de poser les questions que vous avez besoin de poser. Qu’il ne reste pas de zones d’ombres et de doutes.

Je ferais quand même ici une précision. Parfois, on a tendance à poser milles fois la même question, sous un autre angle ou de manière détournée. Et quand on voit une incohérence, alors on se jette dessus “Ce n’est pas ce que tu m’as dis quand je t’ai posé la même question il y a deux jours, comment je peux te faire confiance ?”.

Souvent, on pense que quand on dit la vérité, alors si on nous pose vingt fois la même question on répondra la même chose. Ce n’est pas aussi simple que cela. L’autre, qui a été infidèle, qui craint de vous perdre, qui a peur de vous blesser davantage, se met beaucoup de pression pour vous répondre. Il peut aussi s’énerver des mêmes questions qui reviennent. Et à force de répéter encore et encore, en donnant toujours plus de détails, il y a parfois des incohérences, des confusions. Et ce n’est pas forcément le signe d’un mensonge.

2. On met un pansement.

Mettre un pansement peut prendre plusieurs formes, mais l’objectif c’est de solidifier pour que la guérison se fasse. Avec les couples que j’accompagne, on parle de réengagement et de pardon.

Se réengager, c’est l’idée de se choisir à nouveau, maintenant, après l’infidélité. “Je te choisis à nouveau et tu me choisis à nouveau”. C’est l’occasion aussi de rappeler ou modifier les “termes de votre contrat de couple”. Qu’est ce que tu t’engages à respecter ?

Et l’idée du pardon c’est d’arrêter d’en vouloir à l’autre. C’est tirer un trait sur ce qui s’est passé. Ce n’est pas oublier mais c’est arrêter de le reprocher.

3. On attend que ça cicatrise.

Même si c’est difficile à entendre pour ceux qui le vivent, le temps est votre allié. La plaie est à vif dans les débuts, puis moins douloureuse, et à la fin il ne reste qu’une cicatrice.

Dans l’attente que ça cicatrise, je vous encourage à ne pas toucher au pansement toutes les dix secondes. On n’en parle pas toutes les semaines, et on ne le balance pas à l’autre dès qu’il dit un truc qui ne vous convient pas.

Enfin, le dernier point, il faut accepter que l’on va vivre quelques temps avec une confiance en l’autre bancale. C’est évident, que votre confiance ne va pas apparaître d’un coup un matin. Elle a été mise à rude épreuve et elle va devoir se restaurer progressivement.

C’est donc normal si dans les débuts vous êtes plus méfiant, sur la réserve, et peu rassuré. Cela fait parti du processus.

Bon, je sais que le sujet n’est pas très drôle aujourd’hui, mais c’est important pour moi d’en parler. Pour rassurer les couples qui font le choix d’avancer quand même, qui souhaitent dépasser cette épreuve et qui se sentent souvent bien seuls pour le gérer.

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des bilans de couple. C’est une séance qui dure 1h30 à faire seule ou en couple. On y aborde toutes les sphères de votre couple et on peut prendre le temps de faire un focus sur cette épreuve que vous avez vécu. Contactez moi pour plus d’infos.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

La première vidéo sur l’Infidélité : https://youtu.be/tpTDVaO4Ds0

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Mon conjoint va mal.. que faire ?

Je peux pas le quitter maintenant… c’est pas le moment… il va pas bien..

Hello à tous,

Quand on est en couple, fatalement, il arrive un moment où l’autre va mal. Cela va de la petite déprime passagère, à la maladie. Cela peut durer quelques semaines ou quelques années.

Comment on fait quand l’autre va mal ? Comment on trouve sa place ? Et comment on fait quand on a envie de se séparer de quelqu’un qui va pas bien ?

Je réponds à toutes ces questions dans cette vidéo.

Ce que tu vas trouver dans cette vidéo :

  • Pourquoi tu dois parfois laisser l’autre ressentir du négatif ?
  • Comment trouver sa place ? Le juste milieu entre “c’est pas mon problème” et je suis son infirmière à domicile.
  • Oser parler de ses limites.
  • Et si je veux me séparer ?

Envie d’en savoir plus sur ton couple et son fonctionnement ? J’ai réalisé une vidéo exclusive où je te détaille les différentes phases d’un couple et les répercussions sur la relation. Elle s’appelle Les saisons du couple.

Le lien pour la recevoir est juste ici : https://untempspournous.com/

Pourquoi c’est ENCORE à moi de faire des efforts ?

Pourquoi c’est ENCORE à moi de faire des efforts ?

Hello à tous,

j’ai entendu cette phrase des centaines de fois ! Je devais en faire une vidéo ! Si tu en as marre d’avoir cette sensation désagréable que c’est toi qui porte tout dans ton couple et que c’est toujours toi qui fait des efforts. Alors cette vidéo est juste ce dont tu as besoin !

Ce que tu vas trouver dans cette vidéo :

  • Pourquoi tu as cette pensée et comment faire pour voir les choses différemment ?
  • Comment se poser les bonnes questions pour enclencher une autre dynamique dans ton couple ?
  • Les risques pour toi et ton couple si vous ne sortez pas de cette impasse.

Envie d’en savoir plus sur ton couple et son fonctionnement ? J’ai réalisé une vidéo exclusive où je te détaille les différentes phases d’un couple et les répercussions sur la relation. Elle s’appelle Les saisons du couple.

Le lien pour la recevoir est juste ici : https://untempspournous.com/

Infidélité. Un tsunami ?

Pour ceux qui préfèrent la vidéo..

Infidélité. Un tsunami.

Il existe peu d’études crédibles sur l’infidélité et elles sont à prendre avec des pincettes car peu de gens reconnaissent avoir été infidèles.

À mon sens, tout le monde est concerné par l’infidélité. À l’échelle de sa vie, soit on a connu l’infidélité, soit on le vit actuellement, soit on le vivra. Et si on est pas concerné directement, on a tous connu des doutes sur son partenaire et des soupçons. Ou au contraire, des envies, du désir, des pensées pour quelqu’un d’autre que son partenaire.

Ce sujet est très vaste et je ferais sans doute plusieurs articles sur ce thème. Mais j’avais envie de commencer par trois idées que je trouve importantes.

Vous êtes libres de réagir comme vous le souhaitez.

La grande majorité des personnes vivent mal la découverte d’une infidélité, elles se sentent trahies, déçues, humiliées, etc… Cela leur appartient. Vous avez le droit de ressentir ce que vous souhaitez.

Et vous avez aussi le droit de le ressentir comme un tsunami. De vous sentir dévastée. Et ça quelque soit le “contenu de l’infidélité”, que ce soit un baiser ou une relation cachée de deux ans. Parfois on ne s’autorise pas à ressentir des émotions fortes car “ce n’était pas grand chose”.

Souvent, quand vous traversez une épreuve comme l’infidélité, tous vos proches ont toujours un bon conseil pour vous. Le plus souvent c’est des conseils donnés avec bienveillance, mais cela peut vous rendre confus et vous aurez plus de mal à savoir ce que vous voulez vous.

J’attire aussi votre attention sur le fait que bien souvent , les conseils des autres parlent plus d’eux mêmes que de vous.

Par exemple si votre amie vous dit “Quitte le ! Tu pourras élever tes enfants toute seule, tu seras tranquille”. Ce conseil parle plus d’elle, de son image d’un père que de vous. Sans doute que pour elle, un père est un objet un peu inutile et qui pose plus de problème qu’autre chose. Mais cette image du père, ça lui appartient, bien souvent cela n’a rien à voir avec vous, ni avec votre relation.

Etre accompagnés pour retrouver un dialogue.

Quand on vient d’apprendre que l’autre a été infidèle, c’est difficile de l’écouter, c’est parfois impossible d’entendre ses explications. Pourtant je pense que la communication dans ces moments là est primordiale.

Cela peut permettre de se séparer en ayant pu dire tout ce que l’on pensait, sans non dits, sans regrets ou zones d’ombres. C’est une séparation plus apaisée que dans la colère et les silences.

Et si vous souhaitez continuer ensemble, alors il faut passer par cette étape où on aborde ce qui s’est passé, ce qu’on ressent pour mieux tourner la page.

Parfois, le faire à deux c’est difficile, vous êtes trop dans l’émotionnel, vous avez besoin d’une personne neutre, qui fasse tiers et qui favorise la communication entre vous.

C’est quelque chose que je propose, si vous vous lez en savoir plus c’est par ici : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/

Vous n’êtes pas responsable de l’infidélité de l’autre.

J’entends souvent : “Oui il m’a trompée mais c’est un peu de ma faute, on avait pas de relations sexuelles depuis plusieurs mois, c’est compliqué à la maison, je m’occupe beaucoup des enfants”.

Mais là, vous portez la responsabilité du passage à l’acte de quelqu’un d’autre. A mon sens, chacun est responsable de ses actions. C’est l’autre qui a fait la démarche d’aller vers quelqu’un d’autre et de ne pas dire stop.

A tout moment, on peut arrêter, dire stop. L’autre n’a pas dit stop, c’est un choix. Ce n’est pas le votre, ce n’est donc pas votre responsabilité.

Ce discours, ces pensées : “c’est ma faute si, …, je ne suis pas assez bien, etc …ne vous aident pas. Elles vous responsabilisent alors que ce sont les actions d’autrui.

Et je vous invite à être attentif, parce que parfois ces pensées sont à l’origine de votre décision. “Je veux le quitter mais en même temps si j’avais fais si ou ça…”

Votre prise de décision doit se réfléchir sans porter de culpabilité.

Moi je vous invite à vous centrer sur vous, de quoi vous avez envie ou besoin pour la suite ?

Posez vous la question, sans jugement, avez-vous envie de rester et de dépasser cette épreuve ? Ou vous n’avez pas pas envie de rester ?

PS : Si votre couple connaît actuellement une période de turbulences et que avez connu une infidélité, je propose des bilans de couple. C’est une séance qui dure 1h30 à faire seule ou en couple. On y aborde toutes les sphères de votre couple et on peut prendre le temps de faire un focus sur cette épreuve que vous avez vécu. Contactez moi pour plus d’infos.

Prenez soin de vous.

Lucie

Envie d’aller plus loin ?

Retrouve mon challenge gratuit pour t’initier au développement personnel : https://untempspournous.com/challenge-mieux-se-connaitre/

Si tu veux en savoir plus sur les accompagnements que je propose pour les femmes et le couples : https://untempspournous.com/mes-accompagnements/