Couple à distance, comment gérer ? Mes 4 conseils

Dans cet article, on va parler des relations à distance, car, en tant que thérapeute de couple, je trouve que c’est une thématique intéressante. Je pense qu’elle concerne du monde, et même encore plus de monde qu’avant, en cette période de crise sanitaire. Des amoureux n’habitant pas ensemble mais qui n’avaient pas l’impression d’être un couple à distance parce qu’ils se voyaient très régulièrement, se sentent peut-être concernés aujourd’hui. Je pense que cette thématique touche à la fois des couples qui fonctionnent ainsi, mais aussi des partenaires qui se voient plusieurs fois par semaine mais n’habitent pas (encore) ensemble, peut-être simplement dans la même ville, et dont la relation amoureuse se retrouve impactée par les couvre-feu et confinements. Couple à distance, comment gérer ? Quelles que soient les raisons qui t’ont amenée à te poser cette question, tu es au bon endroit : je te propose 4 conseils pour prendre soin de ton couple dans cette situation particulière. 

1. Prendre conscience que ce n’est ni anormal ni un obstacle vers un engagement réel 

J’ai envie de commencer par une parole rassurante. Il y a quelques années, quelques décennies, être un couple à distance, c’était quelque chose d’hors-norme, de très rare, de très occasionnel, de presque bizarre, de presque « pas normal ». Mais aujourd’hui, nous entrons dans une autre ère, une autre dynamique. Ces relations sont de plus en plus assumées. Les injonctions sociales qui veulent que « un couple, c’est composé de deux personnes qui vivent ensemble » me semblent dépassées. Je trouve que de plus en plus de couples osent, affirment et se trouvent très heureux de fonctionner autrement. Du coup, j’ai envie de te rassurer si tu rencontres un partenaire qui a cette envie-là, mais que tu ressens des doutes et des appréhensions : ce n’est pas forcément négatif. L’idée qu’habiter ensemble est une forme d’engagement est une vision que l’on croise souvent. La conséquence, c’est le fait de présupposer que si l’autre n’a pas envie de vivre avec toi, c’est qu’il n’a pas envie de s’engager. Ce n’est pas forcément le cas ! Je pense que ces deux notions ne sont pas corrélées et je suis contente que l’on commence à déconstruire cette idée. Il y a des couples qui ne vivent pas ensemble mais qui, pour autant, n’ont aucun problème d’engagement. À l’inverse, il y a aussi des partenaires qui vivent sous le même toit et pour lesquels, pourtant, l’engagement n’est pas réellement là… 

Couple à distance, comment gérer ? Voilà le premier de mes conseils : 

  • Comprendre que ce n’est pas anormal, et que c’est même de plus en plus répandu. 
  • Garder en tête que non, habiter ensemble et être engagé dans sa relation, ce n’est pas forcément corrélé. 

Néanmoins, les couples à distance ont des spécificités et rencontrent des difficultés propres, sur lesquelles j’ai envie que nous échangions. Poursuivons donc avec mon second conseil pour prendre soin de ton couple à distance.    

2. Adopter une communication appropriée

Tu le sais sans doute déjà : la communication, c’est un basique dans le couple. Les couples à distance, et plus généralement tous les couples qui ne vivent pas sous le même toit, peuvent avoir une communication différente, parce qu’ils n’ont pas accès à toutes les opportunités de communication des amoureux qui habitent ensemble.  

Pour rappel, quels sont les différents canaux de communication en amour ? 

Communiquer avec l’autre, ça passe par de multiples canaux ! Se parler, c’est un canal, un parmi pleins d’autres. Se voir en est un autre, qui passe par toutes ces « petites choses » que l’on perçoit de l’autre. Tu sais, il s’agit par exemple de ces soirs où, comme dans beaucoup de couples, quand ton partenaire rentre du travail, tu vois tout de suite qu’il est énervé, heureux, déçu ou que la journée fut compliquée. Bref, tu « lis » sur l’autre, sur sa posture, sur ses mouvements. Ça aussi, c’est une forme de communication. Il y a encore d’autres canaux, comme l’écrit par exemple. Il y a tout un tas de possibilités d’être en relation et de communiquer avec l’autre. 

Quand on est à distance et qu’il n’y a pas le visuel au quotidien : c’est différent. Dans cette notion de visuel, j’inclus ce qu’elle a de temporel : ce que l’on voit d’une personne, de 19 h quand elle rentre du travail, jusqu’au coucher, tous les jours de toute la semaine, est différent de ce que l’on voit en une semaine complète, une fois tous les 6 mois. Ainsi, forcément, la relation que l’on construit avec l’autre, la définition, le fonctionnement et les bases du couple ne sont pas les mêmes. Du coup, à mon sens, il est intéressant, pour un couple à distance, de mettre dès le début le focus sur la question de la communication : « OK, nous elle est comment, notre communication de couple ? » 

Quelles règles pour votre communication de couple à vous ? 

Pour répondre à cette question, je te conseille de réellement te pencher sur le sujet avec ton partenaire. « Quelles sont nos règles à nous ? Que voulons-nous mettre en place ? Quel fonctionnement souhaite-t-on adopter ? » C’est un réel travail, y compris un réel travail personnel, car cela passe par des questions telles que : « Qu’est-ce qui est important pour moi ? » L’idée, pour un couple à distance notamment, c’est de vraiment se demander « que pouvons-nous mettre en place pour rester en lien ? » Un couple, c’est l’amour, mais aussi le lien, la connexion entre les deux partenaires. Des amoureux qui vivent à distance doivent donc se demander comme créer et entretenir de la connexion entre eux, sans avoir régulièrement de présence physique, en continue pendant plusieurs heures. 

Cela peut, par exemple, passer par l’écrit. Certains couples fonctionnent ainsi et s’envoient beaucoup de messages ou de lettres. D’autres couples fonctionnent plus avec le verbal, en s’appelant au quotidien afin de beaucoup se parler et de mettre en mots leurs émotions. Ainsi, ce que d’autres décèlent par le visuel quand le partenaire rentre du travail, un couple à distance pourra le mettre en mots. Vous verrez – ou vous l’expérimentez déjà – vous développerez de nouvelles compétences. Je me souviens d’un couple qui, même sans se voir, décelaient des signes dans la tonalité de l’autre, dans la manière dont il parlait. Même sans se voir, simplement en étant au téléphone, on peut déceler des choses, même si c’est souvent déstabilisant parce qu’on est généralement plus à l’aise, plus affûté, plus sûr de nous, avec ce que l’on voit. 

Prenons un exemple et imaginons que tu « sentes » qu’il n’est pas content. Il ne te le dit pas, mais tu sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Tu vas accorder du crédit à cela parce que tu le « vois ». Alors qu’au téléphone, ou par mail, tu vas être moins à l’aise avec cette impression. J’ai déjà eu des échanges avec des femmes qui avaient l’impression qu’il se passait « quelque chose », mais qui avait du mal à mettre le doigt dessus. On fait naturellement plus confiance à ce que l’on perçoit visuellement qu’à ce que l’on perçoit au téléphone par exemple. À mon sens, il s’agit là de compétences à acquérir. Je pense qu’il faut faire confiance à ton ressenti : si tu as l’impression qu’il se passe quelque chose, même si ce ressenti fait suite à un échange « seulement » écrit ou oral, alors exprime-le, verbalise-le. Quelle que soit l’origine de ton ressenti : ce qui important, c’est de passer du ressenti à la verbalisation. Je le conseille aussi lorsqu’on habite ensemble, bien sûr ! Mais lorsqu’on habite ensemble, la fenêtre des possibilités est plus grande. Si, quand ton conjoint rentre à 19 h tu as l’impression que ça ne va, tu n’oseras peut-être pas échanger là-dessus tout de suite, mais ton impression sera là. À 23 h, ton conjoint sera toujours là, et si, de 19 h à 23 h, ton impression était présente en continue, il est probable que tu t’autorises à en parler. Alors que si vous vous êtes parlés au téléphone, que tu as eu l’impression que ça n’allait pas, puis qu’à 19 h vous avez raccroché, alors de 19 h à 23 h, tu n’auras plus rien pour venir confirmer ou infirmer ton ressenti. Tu n’auras pas de marge de manœuvre pour entrer en relation avec l’autre sur ce sujet. Ça, ça peut être déstabilisant. C’est pour cela que, pour des couples à distance, qui n’ont pas la possibilité d’être régulièrement en contact avec l’autre pendant plusieurs heures, c’est d’autant plus important d’apporter du verbal, ou de l’écrit, sur son ressenti. 

Quelle communication à distance pour la gestion des disputes de couple ? 

Et oui, quand on traite de canaux de communication, il ne faut pas oublier pas la gestion des conflits ! Pour désamorcer un désaccord, des couples qui habitent ensemble peuvent utiliser le tactile ou se concentrer, chacun de leur côté sur une autre activité, par exemple. Les couples à distance n’ont pas ces possibilités-là. Ils devront souvent utiliser le verbal ou l’écrit. C’est pour cela aussi que c’est important à mon sens de valoriser, en amont, les canaux de communication que vous souhaitez utiliser et de fixer des règles. Essayez de répondre concrètement, avant l’apparition des problèmes, à des questions telles que : 

  • Qu’est-ce que je fais si je sens que tu n’es pas bien ? 
  • Qu’est-ce que je fais si j’ai besoin de réponses ? 
  • Qu’est-ce qu’on fait si on est en désaccord ? 

Plus tu seras au clair avec ces questions, plus tu auras pris l’habitude de communiquer selon le fonctionnement que vous aurez choisi ensemble, et plus les conflits pourront être désamorcés rapidement et facilement malgré la distance. 

3. Réaliser des activités en amoureux pour prendre soin de son couple, même à distance

Couple à distance, comment gérer ? Le troisième conseil que j’ai envie de te donner à ce sujet, c’est de ne pas laisser cette distance vous empêcher de partager des moments à deux. 

Des activités de la vie quotidienne

J’ai croisé un couple qui ne se réunissait que certains week-ends. Ils ne se voyaient pas la semaine, car ils n’habitaient pas dans la même ville. Ce qu’ils avaient mis en place, pour prendre soin de leur couple et de la connexion entre eux deux, c’était, tous les soirs ou presque, d’allumer la webcam et de cuisiner ensemble. D’ailleurs, si cela était possible, il cuisinait le même repas, en suivant la même recette. Ensuite, bien évidemment, ils mangeaient ensemble. Au début, ils trouvaient cela un peu bizarre, de se retrouver tous les deux, devant leur assiette, à se regarder en train de manger à travers l’écran… Petit à petit, la gêne est passée. C’est devenu OK, c’est devenu normal. C’était leur rendez-vous : ils cuisinaient ensemble, chacun dans leur appartement, en discutant, en se racontant leur journée, en rigolant. Au bout d’un moment, ils oubliaient la distance et la webcam et avaient presque l’impression que l’autre était là. 

Je pense que la clé est là, pour garder du lien en vivant à distance : créer des moments de partage. Ils avaient également pris l’habitude de s’endormir ensemble. Ils se disaient bonne nuit et s’endormaient avec le téléphone allumé. Ce sont des moments comme cela, que je trouve très intéressant de partager pour des couples à distance. Pouvoir se dire « Je fais quelque chose en même temps que toi, avec toi. Je reste connecté avec toi, la distance nous sépare mais je suis là, je m’endors et tu vis la même chose que moi ». Je trouve ça très puissant, tout comme le fait de cuisiner ensemble. Encore une fois : cela permet de se connecter. C’est la clé d’un couple, que vous soyez à distance ou pas. Il faut que ça connecte ! À distance, il faut peut-être mettre encore plus de conscience dans vos moments de connexion. Des partenaires qui vivent ensemble vont sans doute partager certains moments de façon plus spontanée, plus naturelle. Un couple à distance au contraire, devra y mettre plus de création, plus de pensées, plus de conscience. 

Des activités occasionnelles si vous avez besoin d’indépendance 

Pour terminer sur ce troisième conseil, je vais faire un aparté sur les couples qui ont choisi de ne pas vivre ensemble, qui ont choisi d’être à distance, qui ont choisi d’être plus autonome. Je vous parlais de ce couple qui avait mis en place des moments pour se connecter en cuisinant, comme pour compenser le fait de ne pas être tout le temps ensemble. Cependant, il y aussi des couples dont le modèle, c’est justement d’être moins connecté, dont les partenaires ont un grand besoin d’indépendance. Ces couples, par conséquent, ne sont pas dans cette recherche de « Mince, qu’est-ce qu’on peut faire pour se connecter ? » Si c’est ton cas, que tu m’écoutes et que tu n’es pas emballée par l’idée de passer toutes tes soirées à cuisiner avec l’autre, ou que ça te semble oppressant de t’endormir au téléphone : c’est complètement OK. Votre couple à distance n’est pas forcément moins bien, plus difficile ou « raté » si vous n’avez pas ces démarches-là. Ton couple est peut-être naturellement plus libre, vous êtes peut-être naturellement plus indépendants. Tu as peut-être envie d’être en relation avec l’autre à ta guise et moins intensément que dans un couple qui vit sous le même toit. Si vous avez fait le choix de ne pas vivre ensemble, justement parce que vous recherchez cette intensité moindre : c’est complètement OK ! Dans ce cas, vous pouvez tout aussi bien décider de réaliser des activités tous les deux de façon occasionnelle, quand l’un ou l’autre en ressent le besoin. Réaliser des activités en amoureux pour prendre soin de son couple, ce n’est pas nécessairement quotidien !

4. Valoriser son couple différent

Le dernier conseil que j’ai envie de te donner, c’est d’avoir une autre vision que celle qui se concentre seulement sur le fait que « c’est compliqué ». « Comment on peut faire ? », « C’est compliqué pour nous », « Nous n’avons pas de chance… » : que ce soit pour les couples à distance ou pour les partenaires qui n’habitent pas loin l’un de l’autre mais sont empêchés durant cette période de confinement (ou pour une autre raison), cette vision des choses pessimiste n’est pas bénéfique.  

J’aime bien rappeler que, lorsque tu es coincée dans une situation qui ne te convient pas, il me semble plus intéressant de chercher à valoriser ce que tu vis, plutôt que de t’en plaindre. Si tu restes dans un état d’esprit pleins de : « ça ne me convient pas », « ça ne me correspond pas », « je veux autre chose », etc., alors que tu ne peux pas changer la situation, tu es dans une impasse : tu t’en plains, car tu ne peux pas changer, donc tu t’en plains, alors que tu ne peux pas changer… Tu te retrouves tel un hamster tournant dans sa route et au final, il ne se passe pas grand-chose. Ça me semble donc intéressant de te dire plutôt : « OK, je ne peux pas modifier la situation… Et si je créais autre chose que de la plainte ? Et si je valorisais la situation ? » Être un couple à distance, oui c’est différent, oui c’est une spécificité. Non, ce n’est pas ce que tu souhaitais, mais quel est le positif là-dedans ? Qu’est-ce tu pourrais avoir envie de valoriser ? Qu’est-ce que vous avez réussi, tous les deux, à créer, à mettre en place, qui fait que votre couple est beau et fort bien que différent ? Par exemple, l’histoire de ce couple qui cuisinait ensemble, je la trouve hyper sympa ! Moi, j’habite avec mon partenaire et c’est très rare que nous cuisinions ensemble. Cette expérience de vie qu’ils ont réussi à mettre en place, de cuisiner et de déguster la même chose alors qu’ils vivent séparément, je trouve ça extraordinaire ! L’intensité émotionnelle qu’ils vivent lors de ces moments, de nombreux couples peuvent leur envier ! Peut-être que certains aspects de cette vie de couple à distance ne te conviennent pas, mais il y en a sans doute aussi qui sont intéressants et qui méritent que tu en sois consciente. « Couple à distance, comment gérer ? » c’est une véritable question à se poser, non pas dans une optique d’éviter d’amener sa relation amoureuse dans le mur, mais pour conscientiser toutes les possibilités de création qu’elle implique. 

En tant que couple à distance, vous avez travaillé cette différence. Vous avez pensé, ajusté votre fonctionnement, pour en faire quelque chose qui vous ressemble. Combien de couples traditionnels vivent ensemble sans se poser les questions auxquelles vous avez dû répondre ? Combien de couples traditionnels vivent ensemble sans même se demander si leur fonctionnement est celui qui leur correspond le mieux ? Vous, en conscientisant votre situation, que celle-ci soit un choix ou non, vous vous ouvrez des portes. Vous façonnez votre relation comme VOUS en avez vraiment envie. Je trouve très intéressant et gratifiant de mettre cela en avant ! Non pas avec des « nous, c’est compliqué », mais avec des « nous, c’est différent, mais nous en avons fait une histoire à notre image ». 

Couple à distance, comment gérer ? | En bref 

En résumé : couple à distance, comment gérer ? Voilà les 4 conseils que j’ai envie de te proposer en réponse : 

  • Relativise, car tu n’es pas la seule dans ce cas et si, en effet, ça peut compliquer les choses, ce n’est pas fatalement synonyme d’échec. 
  • Adapte la communication de ton couple, avec l’aide de ton partenaire, en discutant dès le début des canaux les plus appropriés pour vous et en persévérant même si ça vous semble étrange au début.
  • Faites des activités ensemble ou restez connectés, même à distance, même si ce sont des activités anodines, du quotidien.
  • Valorise cette différence pour en tirer le bénéfique, car il y en a forcément, comme pour toute expérience de vie.  

J’espère que cet article aura fait du bien à tous les couples concernés ! Si tu souhaites que je traite à nouveau cette thématique pour t’aider à prendre soin de ton couple à distance, n’hésite pas à échanger avec moi sur mon site internet ou mon compte Instagram ! De même, si tu as des astuces ou une expérience à partager : je suis toujours heureuse de les découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *