Rupture amoureuse : 3 clés pour en sortir grandie

En matière de thérapie de couple, on entend souvent parler de couples, de couples qui hésitent ou qui envisagent la séparation. Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de l’après. Comment se remettre d’une rupture ? Comment se reconstruire après une séparation, pour pouvoir commencer sur de bonnes bases sa prochaine relation amoureuse ? Je pense que c’est un sujet intéressant, tant pour les femmes qui ont vécu ou qui vivent une séparation et qui rencontrent des moments compliqués… que pour celles qui sont actuellement en couple. La peur de la séparation et les représentations que tu en as peuvent avoir une influence non-négligeable sur ton couple actuel. Je te propose 3 clés pour aborder ta rupture amoureuse d’une façon constructive et bonne pour toi.

Préambule : dédiabolise la séparation

Pour commencer, il me semble important de dédiaboliser ce sujet. Je dis souvent qu’il est important d’avoir de la souplesse : en l’occurrence je conseille d’avoir la souplesse mentale de parler de séparation, de pouvoir se projeter dans une séparation. J’en parlais récemment avec un couple, où chacun me disait être indépendant. Ils n’ont pas besoin l’un de l’autre : ils se sont choisis. J’ai trouvé ça très fort. Ils peuvent parler de séparation (même si ce n’est pas leur souhait !), ils sont tous les deux capables de prendre un temps pour parler de rupture. Réfléchir à comment ce serait s’ils étaient célibataires et pouvoir échanger dessus, c’est un beau et bon moyen de se redire qu’ils choisissent d’être là, ensemble, tous les deux. Ils n’ont pas besoin d’être en couple : ça part vraiment d’une envie personnelle.

Je tiens à ce préambule, car je pense que c’est vraiment important, que l’on soit en couple ou non, de dédiaboliser ce sujet pour pouvoir en parler librement. Mon but dans cet article est de te donner des pistes pour que ta rupture amoureuse n’influence pas ta prochaine relation. Pour cela, il être important de ne pas avoir peur et d’être pleinement toi-même.  

Une séparation a beaucoup d’impacts dans une vie. Il peut y avoir une réelle remise en question de soi. Et on ne le dit pas forcément assez, mais quand il y a une rupture, il y a un deuil. Après une séparation amoureuse, tu n’es plus celle que tu étais avec l’autre. Il me semble intéressant de prendre le temps d’effectuer ce deuil-là. À la fois tu n’as plus cette personne-là dans ta vie, mais en plus tu n’es plus cette personne que tu étais avec lui ou elle. Tu es une autre personne aujourd’hui. Il y a vraiment ce travail de deuil à faire, pour accepter de passer à autre chose. Il faut parfois, pour cela, prendre le temps de vivre ta séparation, d’accueillir les émotions associées à ta séparation. Souvent, comme c’est une période un peu sensible, douloureuse… alors vite on passe à autre chose, vite on sort, vite on se réinvestit ailleurs. Malheureusement, si tu n’as pas fait ce travail de deuil, ça peut impacter ton prochain couple. Avant de pouvoir à nouveau accueillir quelqu’un dans ta vie, prend le temps :

  • de faire un sas entre les relations ;
  • de te centrer sur toi.

Sans forcément avoir besoin de 10 ans, bien sûr ! Ce peut être court, il n’y a pas de règle en la matière. Il ne s’agit pas de prendre beaucoup de temps, mais simplement de prendre le temps dont tu as besoin.

Astuce n°1 : analyse ce que cette rupture amoureuse t’apporte

Si tu sors d’une séparation – difficile ou non – tu peux ressentir beaucoup de peur : peur de l’échec, peur d’y croire encore et d’être déçue, peur de t’investir à nouveau dans une relation. Si tu as eu mal, que tu as été blessée, tu peux ne pas avoir envie de te montrer vulnérable à nouveau. Certaines femmes arrivent ainsi dans une nouvelle relation avec une « armure », sans être vraiment elle-même, car tu n’es pas vraiment toi quand tu portes une armure. L’armure c’est ce que tu mets autour de toi, ce que tu ériges comme moyen de défense et de protection. Je t’invite à prendre le temps de cette réflexion : si tu entres dans une nouvelle relation avec une armure blindée, sans être vraiment toi-même… alors comment peux-tu espérer partir sur de bonnes bases et que ça fonctionne bien ? Au lieu de te cacher derrière une épaisse protection pour affronter tes prochaines relations, je t’invite à prendre le temps de te centrer sur toi. « OK je viens de vivre une rupture. Et si je prenais du temps pour moi ? » Dans cette démarche, je t’invite à te questionner sur ce que j’appelle les « cadeaux ». Cette appellation heurte parfois, lorsque « c’est trop frais ». Si c’est encore trop douloureux pour toi, ne te paralyse pas avec cette idée de cadeau. Imprègne-toi-en et reviens-y dans quelques semaines ou mois. Mais j’insiste, car je pense que c’est intéressant de se le demander de cette façon : quel est le cadeau que cette séparation m’apporte ? Pose-toi cette question sous tous les angles :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de retenir de cette rupture amoureuse ?
  • Quelles leçons j’ai envie d’en tirer ?
  • Avec quoi je veux repartir ?
  • Qu’est-ce que j’ai appris ?
  • Qu’est-ce qui me manque terriblement et que je souhaite à nouveau dans ma vie ?
  • Au contraire, qu’est-ce que je ne veux pas du tout revivre ?

Parfois on se sent très mal après une rupture et on a l’impression que l’autre était parfait et magique. On se sent la plus triste du monde. Si tu es dans ce cas-là, c’est intéressant de te poser la question : qu’est-ce que j’avais dans cette relation-là ? Qu’est-ce que j’ai vécu avec cette personne que je ne veux plus du tout dans ma vie ? En faisant ça, tu commences déjà à mettre un peu de distance avec l’autre. Te poser ces questions te permettra de réaliser que : non l’autre n’était pas parfait, que non ce n’était pas magique. Ça permet de prendre du recul et de se recentrer sur soi : qu’est-ce que JE veux en tirer ? Qu’est-ce que JE ne veux pas garder ? À quoi vais-je être attentive dans ma prochaine relation ?

Si tu viens dans une nouvelle relation avec une armure, alors ta rupture viendra influencer ce nouveau couple. Distance-toi de ta précédente relation pour être mieux avec toi-même et entrer plus librement dans la prochaine.

Astuce n°2 : ne te laisse pas éblouir pour les paillettes d’une nouvelle relation

Comme seconde astuce, concernant cette prochaine relation justement, je t’invite à faire attention à ses débuts aux allures merveilleuses, sublimées. J’ai fait une vidéo qui aborde entre autres ce sujet. Elle traite de la notion des saisons du couple. Pendant les débuts d’un couple, qu’on appelle l’été, on va sublimer l’autre. J’imagine que c’est quelque chose qui te parle… Dans les débuts, l’autre est idéal, l’autre est magique, l’autre est parfait. Tu sors d’une période de célibat et donc tu as envie de te jeter à corps perdu dans cette nouvelle relation… Tu as envie d’être en couple, ça y est tu as trouvé quelqu’un alors ça y est tu fonces… et tu vas gommer ses défauts et vos désaccords. Tu vas banaliser, minimiser :

  • « Ça ce n’est pas grave. »
  • « Ça on verra plus tard, il est quand même parfait. »
  • « Je ne vais pas m’acharner sur des détails. »
  • « Je vais apprendre à le connaître. »

Tu les connais, n’est-ce pas, ces choses qu’on se dit pour gommer un peu les aspérités, pour gommer les « trucs qui dépassent » ? On le fait parce qu’on a envie que ça fonctionne et je ne blâme personne ! On est tous comme ça, c’est un fonctionnement humain. Pour illustrer cela, j’aime prendre l’analogie de la mère et de son enfant. Bien entendu, le bébé, comme tout être humain, a lui aussi des défauts. Mais pour que la mère puisse entrer dans une relation fusionnelle avec son enfant, souvent, elle va « gommer » ces côtés moins sympas. C’est pareil dans un couple : pour que ça fonctionne, pour commencer à construire la relation, on ne retient que le positif. On se concentre sur ce qui nous lie, ce qui nous rassemble, ce qu’on a en commun. Je t’invite à être vigilante à cela car il s’agit là d’un autre « sublimé ». De la même manière, ne soyons pas hypocrite : toi aussi, quand tu rentres dans une relation, tu te sublimes. Tu mets en avant tes qualités. Tu fais plus d’efforts pour une nouvelle relation que lorsque ça fait 15 ans que vous êtes ensemble. Il y a une version de toi un peu sublimée que tu transmets à l’autre : garde en tête qu’en face, il fait la même chose. Lui aussi est la meilleure version de lui-même aux débuts de votre relation. Je précise que c’est à la fois conscient et inconscient. Peut-être que consciemment il va s’habiller un peu plus classe ou se parfumer, mais il va peut-être aussi, inconsciemment, exprimer son avis de manière moins intense ou prendre un peu sur lui. Inconsciemment, on peut en arriver à « s’asseoir » un peu sur ses envies, sur ce qu’on est vraiment, pour mieux plaire à l’autre. Garder cela à l’esprit te permettra d’éviter la désillusion quand tu réaliseras que c’est un être humain et qu’il a des défauts. De cette façon, tu arriveras dans une nouvelle relation de façon saine.

Astuce n° 3 : prends conscience que le célibat peut être LE moment pour prendre soin de toi

La dernière idée que j’avais envie de partager avec toi, c’est de prendre le temps de vivre ton célibat. Et si ton célibat était le meilleur moment pour prendre soin de toi ? J’insiste là-dessus : on vit souvent le célibat comme un trou à combler, comme une tâche. Ce serait comme un trou dans le CV : pendant 2 ou 3 ans, tu n’as pas bossé, « c’est pas bon »… C’est un peu pareil avec le célibat : « J’étais en couple avec untel, j’étais en couple avec machin et puis là ‘y a un trou de 2 ans… Ah ça fait tâche sur le CV ! » On a souvent comme réflexe de ne pas être à l’aise avec cette situation. Mon point de vue, c’est que c’est une idée préconçue de la société. Tu peux t’en détacher. Ton célibat peut vraiment être LA période pour prendre soin de toi :

  • tu peux travailler sur tes blocages et tes croyances ;
  • tu peux en profiter pour mieux définir la vision de celle que tu veux être.

J’entends souvent des femmes me dire :

  • « Ce sera plus simple quand je serais en couple. »
  • « Quand je serais en couple, je pourrais enfin être vraiment moi-même. »
  • « Je pourrais faire tellement de choses quand je serais en couple. »

Naaan… : sois dès maintenant la femme que tu as envie d’être ! C’est cette femme-là qui attirera à elle l’homme ou la femme dont elle a besoin, qu’elle a envie d’avoir près d’elle. N’attends pas que l’autre vienne t’apporter quelque chose : sois toi-même dans la plénitude de celle que tu as envie d’être. À ce moment-là, tu rayonneras et viendront à toi des personnes qui te ressemblent, qui sont sur la même fréquence que toi. Beaucoup de femmes célibataires ont le sentiment d’une demi-vie, d’être « dans l’attente de ». Je te déconseille de faire les choses ainsi, car ce serait faire les choses à l’envers. Fais de ton célibat une période de ta vie à part entière, jusqu’à pouvoir te dire : « Heureusement que je suis passée par cette phase, car j’ai pu mettre en place tellement de choses pour moi ! » En faisant cela, tu t’offres la possibilité d’être plus épanouie, plus toi-même dans ta prochaine relation. Personnellement, je trouve cela tellement chouette d’avoir cette opportunité pour soi ! Tu peux en sortir tellement riche ! Le célibat n’est pas un calvaire, ce n’est pas une « salle d’attente » pour une relation qui te permettrait d’être enfin pleinement toi-même. Énormément de choses sont possibles pour que tu puisses travailler sur toi-même, pour que tu sois « prête ». Je suis attachée à la posture d’accueil : il faut que tu sois prête à accueillir une nouvelle relation dans ta vie, sans armure. Être toi-même te permettra d’être prête à accueillir ce qui arrivera dans ta vie, en étant suffisamment solide et affirmée pour ne pas être dévastée si ça ne fonctionne pas comme tu en avais envie.

Bonus : mon accompagnement pour prendre soin de toi

Dans cette optique, j’ai créé un accompagnement pour t’aider à prendre soin de toi après une rupture amoureuse. C’est un accompagnement spécifique qui se fait en autonomie. On me dit souvent :

  • « Lucie je n’ai pas le temps. »
  • « Ma situation est un peu compliquée. »
  • « J’ai envie de réfléchir par moi-même. »
  • « Je ne suis pas à l’aise pour faire des séances de coaching. »

Je l’entends bien et je le comprends. Chacune est à une étape différente de sa réflexion. Cet accompagnement se fait donc en autonomie, au moyen d’exercices et de vidéos. Tu pourras notamment réfléchir sur ta vision des choses, travailler à lever tes blocages, schémas et croyances qui te tirent vers le bas et booster ta confiance en toi. Tu trouveras sous cet article un lien vers plus de détail.

Régulièrement, des femmes me confient : « Je me rends compte, mais toujours trop tard, que je suis à nouveau tombée sur le même type d’homme, de personne, qui n’est pas ce dont j’ai vraiment envie, mais qui en même temps m’attire. » Voilà un schéma assez courant, sur lequel il est intéressant de réfléchir pour pouvoir avancer. Qu’est-ce qui bloque ? Qu’est-ce que ça dit de toi, de ton histoire ? Ça remonte parfois à l’enfance ou à l’adolescence, mais parfois ça vient d’une précédente relation. Une relation qui a vraiment été compliquée pour toi, qui est venue te fragiliser et qui a marqué toutes les relations qui ont suivi. N’as-tu pas envie de te poser, d’arrêter d’être comme coincée dans une roue qui tourne, qui tourne ? À un moment il faut dire : « Stop, je bosse sur moi, parce que j’en ai maaarre de ça et que j’ai envie d’autre chose pour moi. » Ce genre de problème aussi, c’est le but de cet accompagnement. Je l’ai appelé « self love », parce qu’il s’agit vraiment de ça. Comment est-ce que je me donne à moi ? Comment est-ce que je prends du temps pour moi ? Tu es célibataire, c’est sans aucun doute le meilleur moment pour ça : tu es disponible, tu es prête à prendre soin de toi et à faire un travail sur toi. Oui tu as envie d’une nouvelle relation, mais tu n’as pas envie d’y aller avec une armure. Tu as envie d’être 100 % toi, d’être sûre de toi. Tu as envie d’être affirmée : « Je sais ce que je veux, je sais ce que je ne veux pas. Je connais ma valeur, je connais mes limites. » Alors je te laisse aller voir le détail ! Si tu sens que c’est pour toi mais que tu as encore des questions : n’hésite pas, je suis là.

Tu trouveras également ici toutes les infos dont tu as besoin sur l’accompagnement :

https://untempspournous.podia.com/self-love

J’espère que cet épisode t’a plu et t’a donné des pistes de réflexion pour mieux vivre ta rupture amoureuse et sur l’opportunité que représente ton célibat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *