Raviver la flamme & booster son quotidien amoureux

Bienvenu dans cet article dédié aux relations amoureuses de longues dates ! Raviver la flamme, booster son vieux couple, dynamiser le quotidien avec son partenaire… Ce sont des sujets qui reviennent assez souvent jusqu’à moi, de la part de mes clients… mais pas seulement. Les couples que je reçois m’en parlent, évidemment, mais aussi des personnes sur Instagram ou dans ma sphère personnelle.  “C’est un peu ronrond, voire un peu chiant, un peu mou, un peu plat, un peu routine…” Vous le connaissez, ce vocabulaire qu’on peut avoir au sujet de couples qui ont 10 ans ? Un couple de 10 ans, on peut aussi en dire que c’est un couple solide, qui fonctionne bien, qui est parti sur la durée, qui a des racines, qui s’inscrit dans le temps, etc. On peut aussi retrouver tout un tas d’expressions très positives ! Mais moi qui suis thérapeute de couple, souvent, on vient me voir avec des « c’est mou », « c’est longuet », « ça tourne en rond » et autres « c’est toujours le même quotidien »… Bref : il s’agit de lassitude ! Je te propose des pistes pour raviver la flamme et booster ton vieux couple.

Avant de rentrer dans le vif du sujet je voulais te partager un programme que j’ai créer pour aider les couples à réveiller leur couple et leur sexualité. Plus d’infos sur ce programme juste ici.

Mon message rassurant si tu cherches à booster ton vieux couple

J’ai envie de commencer avec un message rassurant. Je croise beaucoup de personnes qui se comparent aux jeunes couples, en se disant : « Olala ils ont l’air de vivre quelque chose d’hyper intense, hyper passionné, wouah… Alors que nous, ça remonte à X années la période où nous vivions ça ! Ce n’est plus notre façon de vivre, notre quotidien, ça me manque… ». Il s’agit clairement de nostalgie, de regards en arrière sur le couple qu’ils étaient, avec cette idée que « c’était mieux avant ». Si tu es dans ce cas-là, avant de donner des conseils pour raviver la flamme, j’ai envie de t’apporter des explications, des mots sur cette évolution du couple. D’ailleurs, autour de cette thématique, je te conseille mon article sur les saisons du couple. Prends le temps de le lire ! Il décrit les différentes phases que connaît un couple. C’est hyper rassurant et ça fait du bien de constater que ce qu’on est en train de vivre de difficile est simplement une phase normale. Ainsi, bien évidemment, les jeunes couples sont dans une certaine phase, tandis que les couples qui sont formés depuis 10 ans sont souvent dans une autre phase. La comparaison n’a pas lieu d’être, puisque ton partenaire et toi n’êtes pas en train de vivre la même chose ! Aux débuts du couple, l’énergie est dévouée au couple. Pendant les premières années de relation, le couple se construit : il a donc besoin de beaucoup, beaucoup d’énergie. Ce n’est pas évident à bâtir, une relation !

Pour rappel, il s’agit de 2 individus qui n’ont pas la même histoire, pas le même vécu, pas les mêmes besoins, pas les mêmes attentes… Ces personnes qui n’ont parfois rien en commun font alliance et se mettent à 2. Clairement, cela demande beaucoup d’énergie. Ainsi, souvent, dans les débuts d’une relation, on est totalement tourné vers son couple. Je prends souvent l’image de l’allumage d’un feu. Quand on part de rien, avec juste des bouts de bois, il y a du boulot ! Et encore, avant ça, il faut trouver des bouts de bois, récupérer les bons, les assembler, se procurer ce qui va déclencher l’étincelle, il faut que ça prenne… Il y a du boulot quand on allume un feu. Pour créer un couple, c’est pareil : il y a du boulot. De ce fait, de manière naturelle, instinctive : beaucoup de ton énergie va être tournée vers ta relation amoureuse. Mais cela ne dure qu’un temps. De la même façon qu’une fois que ton feu est allumé, tu peux te consacrer aussi d’autres activités ; au bout d’un moment ton couple est créé, et ça y est. Entretenir un feu demande moins d’énergie que l’allumer. C’est pareil pour ton couple : créer une relation amoureuse demande moins d’énergie que l’entretenir. Avec le temps, tu vaqueras à d’autres occupations que celles relatives à ton couple. C’est tout simplement ça que vivent 90 % des couples, en fait… Et c’est normal ! Ce n’est pas un problème, cela ne veut pas dire que vous vous aimez moins, ni que vous n’êtes pas passionnés, ni que vous n’êtes pas assez amoureux ou que sais-je. C’est juste une évolution normale.

Ma vision du cas particulier des couples passionnels

D’ailleurs, cela me fait penser à autre chose et je vais prendre le temps de faire une parenthèse au sujet des couples qui restent passionnels ! J’en ai déjà rencontré, des personnes qui sont dans un couple exclusif, qui ne passent pas à la phase d’après. Peut-être que, comme moi, tu as déjà croisé un couple-passion. Je n’en ai pas vu beaucoup, car ça ne concerne pas la majorité des amoureux et ce ne sont pas forcément ceux qui vont consulter une thérapeute de couple. Mais en effet, cela existe. Peut-être qu’eux le vivent de façon très agréable et certes, ils n’ont pas besoin de raviver la flamme, cependant il faut avoir conscience que ce sera au détriment d’autres aspects de leur vie. Garde ça en tête ! J’ai notamment connu des enfants qui avaient grandi avec des parents formant un couple passionné. J’en ai déjà entendu me dire : « Nos parents n’étaient jamais disponibles, ils étaient tout le temps tous les deux, ils faisaient passer le couple avant tout… Dès qu’il y avait des soirées ou des week-ends spéciaux, c’était pour le couple… ». Certains de ces couples n’ont jamais le temps, ne sont pas toujours disponibles pour leurs enfants. Ils ont souvent très peu de vie sociale, ils sont très peu tournés vers les autres. De même, ce sont souvent des personnes qui ont peu d’engagement dans leur vie professionnelle, qui vont consacrer peu d’énergie et de temps à développer la vie professionnelle qu’ils entendent avoir. On peut aussi dire que ce sont des couples qui ne vont pas énormément travailler le développement personnel individuel. « Et moi là-dedans ? » est une notion qui existe peu. Les amoureux de ce genre de relations sont très tournés vers leur partenaire, très orientés vers le couple et peu sur un cheminement personnel, sur les attentes et besoins individuels. Tous ces domaines ont peu de place dans les couples exclusifs. Chaque couple fonctionne comme il l’entend, mais quand j’entends qu’on met sur un piédestal et qu’on valorise le couple exclusif et 100 % passionné… j’ai envie de répondre « ben non ». Il y a aussi des inconvénients à être ultra-passionné et à faire passer le couple avant tout. Ce n’est pas la panacée, ce n’est pas un idéal ! C’est un autre fonctionnement, avec ses avantages et ses inconvénients.

La bonne méthode pour raviver la flamme est propre à chaque couple

Souvent, une fois que j’ai expliqué cela, les couples que j’accompagne sur ce sujet me répondent : « OK, on veut bien entendre ça, c’est un principe de réalité : nous ne sommes plus le couple qui a besoin d’être créé. Mais quand même ! De temps en temps, il faut bien raviver la flamme. ». Oui ! Je trouve que l’image est intéressante. Par moments, il y a besoin de remettre de l’énergie et de l’attention sur sa relation. Il peut être nécessaire d’en refaire, pendant un temps, sa priorité, pour booster son vieux couple. Ce n’est plus une démarche du quotidien, mais c’est intéressant à réaliser ponctuellement. C’est souvent là qu’on vient me voir.  « Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Ça fait 10 ans, donc les week-ends en amoureux, la lingerie sexy, les rendez-vous hebdomadaires, etc. : on a déjà donné ! Qu’est-ce qu’on peut faire d’autres, parce que nous tournons en rond ? »

À mon sens, se demander quoi faire pour raviver la flamme est une fausse question. Vraiment, je pense que ce n’est pas le bon point de départ, ça ne te mènera nulle part. L’idée, à mon avis, n’est pas de te demander quoi faire pour ta relation amoureuse. L’idée, c’est plutôt de te dire que tu souhaites y mettre telle intention et de partir de cette intention. « Mon intention, c’est de réveiller mon couple »… à partir de là, le « quoi faire ? » viendra naturellement, tout seul. Il n’y a pas à tortiller, parce que le « quoi faire ? » est propre à votre relation de couple. Ainsi, à mon avis, c’est une erreur d’aller chercher à l’extérieur quoi faire pour votre relation de couple. On peut être inspiré par l’extérieur, c’est naturel. Si vous croisez un couple qui part en week-end à la mer, vous pourrez vous dire « oh oui tiens, si nous partions aussi ? ». Mais c’est alors une inspiration naturelle, il n’y a pas de recherche particulière derrière. C’est plutôt que tu vois quelque chose qui passe, ça t’inspire donc tu le prends et l’intègres dans ta réalité de couple. Ça, c’est OK pour moi ! Mais si tu es là à errer en te répétant « Qu’est-ce que je peux faire ? »… à mon sens, tu vas forcément retomber dans ce que tu connais déjà. Or cela ne te convient pas, puisque sinon tu y penserais plus spontanément. L’idée, c’est plutôt de venir puiser dans ton quotidien, dans ce que vous, vous avez déjà mis en place. Raviver la flamme, ce n’est pas forcément partir en week-end. Ça peut ! Mais réveiller son couple passe aussi par le quotidien.

Dans mon programme Réveille ton couple et ta sexualité, je vous donne d’ailleurs des conseils et des idées pour booster votre couple au quotidien.

J’ai récemment reçu un couple qui était dans cette thématique-là. Elle me parlait des vacances, qui sont des moments de ressources, des moments intenses de grande connexion, etc. C’est une période où le couple rallume ses braises. OK… mais cette cliente ne part en vacances qu’occasionnellement, seulement quelques fois dans l’année. Or, elle a envie que son couple soit magnifié plus souvent que seulement lors de ces périodes déterminées. D’où ce que je disais : certes, penser à des vacances est intéressant, mais ça semble nécessaire de réfléchir aussi au moyen de raviver les braises au quotidien. Je ne pense pas qu’il y a une recette universelle, ça dépend vraiment de votre couple.

Exemples d’actions pour booster ton vieux couple

S’accorder plus de temps ensemble

Je vais vous donner des exemples de démarches mises en place par des couples que j’ai accompagnés. Certains se sont dit « Nous, pour raviver la flamme, nous avons besoin de passer beaucoup de temps ensemble. ». Ça correspond à des moments où les braises sont un peu plus faiblardes, donc on se place ensemble devant le feu pour le rallumer. Peut-être que, comme eux, pour raviver la flamme, tu as besoin de passer du temps ensemble. C’est une façon parmi d’autres de booster son vieux couple.

Faire une pause grâce à des activités sans son partenaire

D’autres couples, au contraire, m’ont dit : « Nous, on a réfléchi et on va se séparer temporairement. » L’un des 2 va partir en week-end ou faire une activité seul, par exemple. S’accorder des moments où on n’est pas ensemble, ça crée un manque. Ces mêmes couples m’ont souvent aussi parlé du fait qu’ils étaient en télétravail à cause du covid, 100 % du temps l’un sur l’autre… Ils ont constaté que ce qui a permis de raviver la flamme, ça a été un break, une séparation de quelques jours pour partir en vacances ou en week-end avec les copines. En revenant, ils étaient contents, ils ont profité de leurs retrouvailles. Leur solution à eux, ce n’était pas de passer du temps ensemble.

Réveiller sa complicité avec la sexualité

J’ai également accompagné des couples pour lesquels booster son vieux couple passait par la nécessité de redynamiser leur la sexualité. Ça peut alors passer par la découverte de nouvelles pratiques ou manières d’appréhender l’intimité et le plaisir. C’est cela qui a redonné de l’énergie à leur couple.

Tu peux constater que la « bonne solution » pour raviver la flamme est très variable. Ça peut venir de plein d’éléments différents ! C’est donc compliqué de fournir une solution clés en main en te disant « fais ça et tu verras, ça fonctionnera ». Non, je ne donne pas ce genre de conseil à 2 sous, parce que ça ne marche pas comme ça ! C’est à vous de partir de votre intention de vous redynamiser, vous consacrer du temps pour vous demander : « Qu’est-ce qui nous conviendra, à nous ? ».

Un rééquilibrage de son quotidien peut suffire à raviver la flamme

On arrive au dernier point que je souhaitais aborder dans cet article. Dans les débuts, les premières années, on accorde du temps pour créer son couple. Ensuite, on donne moins d’énergie pour son couple, parce qu’on la consacre à d’autres domaines. Souvent, ça correspond aux moments où on développe sa sphère professionnelle, où on éduque les enfants, où on s’investit dans un cheminement personnel qui nécessite d’être centré sur soi, etc. Si, au bout de quelque temps, tu as l’impression qu’au niveau du couple, c’est un peu faiblard, un peu mou, ça peut être intéressant de simplement rééquilibrer. Un peu à la manière de chaises musicales : j’en prends, j’en enlève. Peut-être qu’en ce moment, au quotidien il y a beaucoup de pro, beaucoup de temps pour les enfants, mais peu pour ton couple. OK, alors peut-être qu’il suffit de diminuer un peu le pro et les enfants pour accorder un peu plus de temps et d’énergie à ton couple, sans forcément mettre d’actions précises en place ? Je ne suis pas sûre que les chaises musicales soient le meilleur exemple… Mais j’espère que tu as saisi l’idée que j’ai en tête, d’équilibre à trouver. ? C’est le principe de la vie, en fait ! Tu as ton couple dans une main, mais tu as aussi 15 autres mains avec d’autres sphères de ta vie. Certaines sont un peu plus en hauteur, prennent un peu plus de place, donc quand cela est nécessaire, tu peux les faire redescendre un peu, pour faire remonter ton couple. Ainsi, sans forcément chercher quoi faire pour ta relation amoureuse, tu peux simplement te demander ce qui te prend du temps et de l’énergie. Ensuite, tu pourras étudier comment diminuer cela pour mieux prendre soin de ton couple. C’est comme ça également que tu peux créer une posture qui va raviver la flamme.

Tu l’auras compris : à mon sens, c’est vraiment une histoire d’intention, de temps et d’énergie que tu consacres ou a envie de consacrer à ta relation de couple. Effectivement, cela ne se fera peut-être qu’au détriment d’autres choses et il faut l’accepter. Si tu veux te consacrer davantage à ton couple, il faudra peut-être en donner moins à tes enfants, tes amis ou ta famille.

Si tu as envie d’aller plus loin sur cette thématique ou d’être soutenu dans cette démarche, je t’invite à regarder ce que je propose dans mon programme Réveille ton couple et ta sexualité. C’est exactement de dont tu as besoin.

J’espère t’avoir apporté un éclairage sur comment il est possible de raviver la flamme et de booster son vieux couple. Cet article avait aussi pour but de t’aider à banaliser ça, à ne pas en faire une catastrophe. C’est seulement un point de vigilance. Il nécessite des démarches, qui peuvent s’inspirer de l’extérieur, mais sans copier/coller. Inspire-toi de ce que tu vois, mais transpose cela dans ta réalité, en partant de toi. Qu’est-ce que te correspond à toi ? Si tu souhaites échanger avec moi sur ce sujet ou sur mes accompagnements en tant que thérapeute de couple pour prendre soin de son couple, je suis à ta disposition via mon site internet ou mon compte Instagram.

Les mecs ? Tous les mêmes !

Le quitter ? Pourquoi ? Je trouverai pas mieux ! Lui ? C’est le moins pire que j’ai trouvé ! 

Aujourd’hui je vous parle de cette idée du “Pourquoi le quitter ? C’est tous les mêmes”. “ J’ai toujours été en couple avec des hommes qui me rendaient malheureuse, l’amour, avoir un couple épanoui, toussa, toussa c’est pas pour moi ! “

J’ai posé le contexte, vous voyez l’idée ? On est partis !

Pourquoi penser “Tous les mêmes” ne te fera pas avancer ?

Elle est pratique cette idée ? Que “ça ne sert à rien de le quitter parce que de toute façon je tomberai sur un autre qui sera pareil, voir pire !”

Cette idée, cette pensée, elle te déresponsabilise. “Ce n’est pas de ma faute, c’est eux qui sont tous pareils !”

Et en plus de te déresponsabiliser, elle te maintient dans l’inaction. Parce que comme ce n’est pas la peine. Alors on ne bouge pas, on ne change rien, on ne le quitte pas et on reste malheureuse.

Pourquoi il y a des femmes qui ont des relations de couples sympas et moi je ne tombe que sur les mauvais numéros ?

Je vais être cash, mais c’est pour te bousculer un peu et que tu envisages l’idée : Parce que tu les tolères dans ta vie. Il n’y a pas des femmes qui les attirent et des femmes qui ne les attirent pas. Non, mais :

Il y a des femmes qui ne les tolèrent pas, et il y a des femmes qui les tolèrent. 

Je t’invite à te demander dans quel team es-tu ? 

Quels sont tes critères ? As-tu des critères ? Quel type d’homme penses- tu “attirer” ou “mériter” ? 

Quand je parle de critères, je ne parle pas de physique (même si tu peux en avoir).

Non, moi je parle d’exigences. Par exemple, “j’exige d’être avec quelqu’un qui me respecte.” ou “je ne tolère pas d’avoir un conjoint qui me manque de respect”

Bien souvent, les femmes ont le double discours. Je me plains de mon conjoint qui ne me correspond pas mais je ne m’en sépare pas. “Je veux être avec un conjoint qui me respecte, lui ne me respecte pas, mais je ne pars pas”.

Souvent c’est étroitement lié à l’amour de soi, l’estime de soi

Est-ce que tu t’accordes assez de valeur pour te dire que tu es une femme à qui on ne manque pas de respect ?

“Je m’aime trop pour accepter d’être avec quelqu’un qui me manque de respect”. 

Est-ce que c’est une pensée que tu pourrais avoir à propos de toi ?

Bien souvent, il y a des signes dès le début de votre histoire. Bien souvent les signes que c’est un homme qui ne vous correspond pas sont déjà visibles. Mais on ferme les yeux, on minimise, on met de côté parce qu’on a pas envie d’être seule, parce qu’on se dit que c’est mieux que rien, ou que les choses s’amélioreront… On tolère. 

Tu n’attires pas à toi plus qu’une autre femme, mais tu l’acceptes dans ta vie.

Tes pensées créent ta réalité.

J’aborde cette notion à demi mot dans cet article mais j’en ferais un autre dédié à cette idée. 

Cette sensation que tu as “d’attirer à toi”, c’est dans ta tête. Si tu passes tes journées à penser que “De toute façon c’est foutu, j’ai trente ans, les mecs sympas sont déjà casés, il ne reste que .. Les autres”.

Alors tu conditionnes ton cerveau à ne voir que “les autres”. Et quand tu vas croiser un “sympa”, tu vas être suspicieuse, tu vas penser que c’est louche, que c’est trop beau, qu’il doit y avoir une arnaque…

Tes pensées créent ainsi ta réalité.

Vous avez toutes eu cette copine qui pense qu’elle n’attire que des “pauvres types”. (c’est d’ailleurs peut être vous, cette copine..)

Et elle fait la liste de ses conquêtes, “tu te souviens… Lui il était nul! Et Machin en fait il était déjà en couple! Et Truc.. du jour au lendemain, plus de nouvelles…”

Et quand vous lui dites “ Et l’autre là ! Le petit brun ? Il était sympa lui !” Elle répond :

“Ah oui, mais non, lui c’est pas pareil..”

Le petit brun, il est balayé par le cerveau, il ne rentre pas dans la case des “tous pourris” alors on le met de côté. C’est comme ça qu’on fait rentrer dans notre cerveau, que nous, on attire que des mauvais numéros.

Je prenais l’exemple d’une femme célibataire, mais c’est pareil quand on est en couple.

Pourquoi le quitter ? Je ne rencontrerai pas forcément mieux, voir je ne rencontrerai personne ! 

Là encore, vos pensées créent votre réalité. Si vous êtes convaincue que tous les autres sont pareils, votre cerveau ne va voir que ça et va vous le confirmer.

Selon moi, quand on a ces pensées, il faut amorcer un travail pour mieux se connaître. Parce que cette idée, elle est bien pratique. “Ils sont tous pareils, je ne trouverai pas mieux”. Alors tu restes là, pas très heureuse mais pas malheureuse non plus. Et tu tolères ce que tu as et qui ne te convient pas vraiment. Tu acceptes.

Si cela te convient, alors c’est ok. Mais si ça te titille un peu quand même, si tu y penses souvent alors je t’invite à aller plus loin. Qu’est ce que tu veux vraiment ? Si tout était possible, ce que tu vis actuellement te conviendrait ? Ou tu t’en contentes parce que tu ne penses pas pouvoir avoir mieux ?

À très vite.

Lucie, Thérapeute de couple